Les Ténèbres envahissent les Lumières. Univers d'Harry Potter
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour. Le forum déménage. On vous attends http://forbiddenforest.forumactif.org

Partagez | 
 

 Impossible ! Ce n'est pas toi ! [PV Kira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Narumi Takuma

avatar

Mini Photo : Saturne ♥
Messages : 40
Date d'inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Impossible ! Ce n'est pas toi ! [PV Kira]   Mar 28 Fév - 13:00

Voila maintenant une semaine que j’étais à Poudlard. Je ne connaissais pas encore grand monde. A mon arrivé, j’avais tout de même rencontré un certain Nathaniel Auderic. Un peu froid aux premiers abords, il me faisait un peur, mais au fond, je suis sur que je peux l’apprécier. Oh bien sur ce n’est pas difficile pour moi de ressentir des sentiments positifs envers une personne, mais de là à sympathiser, c’était une autre histoire. Ce n’était pas que je n’aimais pas le monde, mais c’est au contraire le monde qui ne m’appréciait pas. Pourquoi ? Parce que je suis un monstre, un déchet de l’humanité. Mais bon, tout ceci est une autre histoire. Heureusement j’avais Nathaniel. Non non pas Auderic, lui je ne le connaissais pas vraiment. Non je parle de Nathaniel Mandrake, cet homme sortit de nulle part qui m’avait sauvé la vie. Celui qui m’avait prit sous son aile et qui me gâtait, sans rien demander en retour. Ce comportement m’interloquait beaucoup, je n’avais pas l’habitude qu’on soit gentil ou protecteur avec moi. Nathaniel qui m’a révélé que quelque part à Poudlard, parmi les profs, j’avais un père. Nathaniel qui m’avait aidé à sortir de l’hôpital pour m’emmener dans cette école.

Puis le week end arriva ainsi que la sortie à Pré-au-Lard. Pour les personnes mineures, il fallait l’autorisation des parents puisqu’on sortait de l’enceinte de l’école. Ah ah l’autorisation des parents, la bonne blague. Est-ce que j’allais devoir retourner la tombe de ma mère pour la faire signer avec son doigt osseux ? Le problème était que je n’avais aucune envie de toucher les asticots, limaces et autres insectes, beurk. J’avais voulu signer le parchemin moi-même, ce qui m’avait attiré les gros yeux de Nathaniel « Mais qu’est-ce que tu fais ? Donne moi cte merde là, je m’occupe de tout ». Il m’avait arraché le parchemin des mains. Je l’avais retrouvé le lendemain avec la signature de mon ami, il avait l’autorisation de Dumbledore pour signer lui-même. Un peu frustrée, je lui avais demandé pourquoi il n’avait pas fait signer mon père ? Nathaniel c’était contenté de me frotter la tête. Evidemment, c’était trop facile. Ainsi j’aurais pu voir l’identité de mon père, mais Mossieur Mandrake voulait que je le découvre par moi-même. Ce qui était frustrant parce que les devinettes, ce n’était pas mon fort.

Quoi qu’il en soit, je pouvais enfin aller à pré-au-lard. D’ailleurs c’est là où j’étais en ce moment même. Bon toute seule certes, mais je ne m’étais pas encore fait d’amis. Et puis la solitude ne me déplaisait pas ! Je pouvais toujours parler à mon ami imaginaire. Vous savez ? Celui qui me parle dans ma tête ! … Non c’était une blague, ne prenez pas peur ……. Bah quoi ?! Ouais okey, j’entends bien des voix dans ma tête, mais ça doit plutôt être mon subconscient. N’oubliez pas que je suis une personne décalée !

Ne sachant pas encore trop où aller, je me posais tranquillement aux trois balais. J’aurais bien voulu commander un jus de fraise ou même ce que les autres appellent de la bière au beurre (boisson que je n’avais encore jamais goûté) mais je n’avais pas de sous. Nathaniel avait voulu me donner quelques heu …. Comment dit-on déjà ? …. Ah oui quelques gaillons, mais j’avais refusé. Pourquoi est-ce qu’on me donnerait de l’argent non mais ? Il avait insisté disant que c’était une bêtise d’aller à pré-au-lard sans rien acheter, mais encore une fois j’avais refusé. A l’orphelinat, je n’avais jamais eu d’argent entre les mains et encore moins en famille d’accueil. Il m’était arrivé de trouver quelques pièces par terre (le coup de chance !) que j’avais économisé, pendant plusieurs années. Finalement, après trois ans d’économie, la seule chose que j’avais pu m’acheter dans la vie était ce collier, cette chaine avec pendu au bout, une mini réplique de Saturne. Saturne que je portais en permanence autour du coup, comme mon bien le plus précieux. Et d’ailleurs, c’est ce qu’il était.

Ce n’était donc pas pour consommer que j’étais aux trois balais, mais plutôt pour me renseigner sur pré-au-lard. Ce qu’on y trouvait et où. Finalement, j’étais assise à une table, au fond, en train d’étudier une carte détaillée du petit village. Allez hop, j’allais pouvoir me mettre en marche !!! Me relevant, les yeux toujours plongés sur ma carte, je ne fis pas attention à ce qu’il se passait autour de moi, et percuta un jeune homme. Et hop !! Voila que le verre qu’il tenait me tombe sur la tête. Parce que oui, il était beaucoup plus grand que moi. Et voila que la boisson coule dans mes cheveux.


« OH PUTIN DE CROTTE D’OISEAU !!!! »

Impulsive ? Si peu ! Ne cherchant pas à comprendre plus loin, je bondis sur mes pieds, avant de sauter en l’air « ET YAAAAAAAAAAAAAA » ………. Sauf que la personne était trop grande et je n’arrivais pas à atteindre son menton même en sautant ! Zut loupé ! Bon, c’est le moment d’investir dans une nouvelle attaque !!! Je reculais de plusieurs pas avant de me pencher en avant et de courir droit devant moi !! ET HOP !!!! CHARGEEEEEEZ !!!!! Coup de tête en plein torse du jeune homme !!!! Bah quoi ?! Je lui rendais sa boisson ! Et voila que je me recule !!

« VICTOIIIIIIRE !!!! »

Le crie de guerre accompagné de quelques pas de dance, ou plus exactement, je me mis à gigoter dans tous les sens, mes bras qui remuaient et mes jambes qui sautaient de partout. La dance de la victoire ! Reprenant mon calme, je consentis à relever enfin la tête vers le jeune homme en question. Et soudainement le temps s’arrêta. Non ce n’était pas possible. Pourquoi ? Pourquoi je me retrouvais face à mon idole ? Cet idol japonais, la seule personne que je pouvais aimer, parce que je l’avais choisi. Et moi …. Je lui avais donné un coup de tête …. Mais non, ce n’était pas possible. Kira Sakuya ne pouvait pas être vraiment là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuya Kira

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Impossible ! Ce n'est pas toi ! [PV Kira]   Mer 29 Fév - 10:21

Pré-au-Lard. Quel nom pourris. Un truc un peu gras, un peu campagnard. Mais bien sympathique, au fond, alors on va y faire un tour quand même. Pré-au-Lard. Quel truc de touriste ! En ce superbe samedi, tout le monde profite du beau temps et du week end pour sortir et profiter du petit village. Après tout, c'est un endroit convivial et bien sympathique. Pas très grand c'est vrai, mais la ville est tellement étouffante, n'est-ce pas ? Sortant d'une boutique de musique, sa boutique en fait, il est là. Blasé, évidemment. Et clope au bec, aussi, parce que ça ne serait pas lui sinon. Avec nonchalance, le grand brun s'adosse au mur et savoure cette bouffée de nicotine dont il avait si envie. Aujourd'hui, c'est relâche pour lui aussi. On n'est pas des bêtes, on peut bien souffler un coup. Quelques passants tournent parfois la tête vers lui, un brin étonnés, avant de reprendre leur route lorsque le fumeur les toise sans aménité. Quoi ? Tu veux ma photo ? De l'air ! Ah ! Il n'aime pas qu'on le fixe trop longtemps, notre homme. Mais en même temps, c'est un poseur qui aime faire sensation. À peine contradictoire, oui oui. Bref, tout ça pour dire qu'il détonne un peu sur le reste du tableau. En guise de tendre folklore écossais, c'est vrai qu'on peut repasser : un japonais ça ne passe pas tout à fait inaperçu. Surtout un grand japonais. Bordel, ils ne sont pas sensés faire trente centimètres de haut, avoir les dents en avant et des petits yeux bridés fouineurs ? Avec une teinte toute plate en prime ?

Et non. Pas tous. Là, c'est à Sakuya Kira que vous avez affaire. Pas au clampin bridé lambda qui ne sait même pas que les européens ne sont pas tous des primates gorilles. Attention, hein ! C'est pas contre les asiates, cette phrase. Mais le fait est que le sieur Sakuya n'est pas tout à fait conforme par rapport au stéréotype qu'on peut avoir d'eux. Déjà, il dépasse le mètre quatre vingt. Ensuite, il ne s'habille pas en fluo avec plein de gadgets et ne fait pas de cri surexcité en sautillant partout. Vous vous rendez compte qu'il ne possède même pas d'appareil photo ? Et en prime, il parle très bien anglais. Nan, vraiment, c'est un drôle d'animal. Mais il pue la classe, à plein nez. Un peu trop pour que ce soit naturel, ceci dit. Un vrai poseur, wai wai. À se demander si même en se brossant les dents, ce type reste photogénique... Et il en serait capable !

Avec un soupir las, Kira regarde sa montre et se demande ce qu'il va faire de sa journée libre. Hmm. Il a envie de prendre l'air, de bouger... De boire un pot ? Oui, tiens, c'est une idée. On peut toujours commencer par là, on avisera ensuite. Allons nous mêler à la faune locale et lui faire l'honneur de notre auguste présence. Ouais, Kira ne se prend pas pour de la merde. Ouais, Kira sait qu'il est beau. Ouais, Kira est distant par rapport à pas mal de trucs. C'est normal. Il est une idol. Une star. Enfin, il était. Techniquement, c'est un peu plus compliqué. Ceci dit, lui et son pote reçoivent encore tous deux des sommes appréciables avec la vente de disques, posters, et autre goodies. Toujours ça de gagné, n'est-ce pas ? Bref, passons... Il est venu en Angleterre avec son meilleur pote pour oublier tout ça, non ? D'un pas félin et légèrement chaloupé, les mains dans les poches avec une attitude juste ce qu'il faut de négligée pour être charismatique -on ne se refait pas- le nippon s'avance jusqu'à la Taverne des Trois Balais. Pas qu'il apprécie particulièrement l'endroit, mais c'est une des gargotes les plus sympatoches du coin. Hors de question de le trainer au Chaudron Baveur, c'est sûr. Y a que les looser finis qui trainent là bas, ou quelques « amis » de Katô à qui ce dernier offre de temps en temps de quoi passer le temps. Jor, des bonbons aux épinards. Déconnez pas, c'est d'enfer ces trucs.

Une fois à destination, Kira soupire. Y a du monde. Urf. Quelle horreur. Heureusement que personne ne le connait dans le secteur... Quand il repense à toutes ces groupies hystériques qui le traquait lorsqu'il était au Japon.. Ceci dit, les autres membres du groupe souffraient du même fléau : c'est ça d'être une star au pays du soleil levant. Pas moyen d'avoir la paix, t'as toujours une invasion de fanatique pour te sauter dessus et dire à quel point elles t'aiment, te comprennent et sont différentes des autres guenons. Hein hein. Mais bien sûr. Et la marmotte, elle met le chocolat dans l'papier d'alu ! Nan mais des fois, ce qu'il ne fallait pas entendre... Alors même s'il râle pour la forme de ce que personne ne lui laisse le passage plus qu'à un autre, le brun est en fait ravi qu'on le traite comme n'importe qui. Vive l'anonymat, c'est si reposant ! Mais bien que ce soit son choix, il faut bien admettre que le passage de la célébrité à l'anonymat le plus total est parfois déstabilisant. Et si le jeune homme n'a jamais été un play boy au sourire colgate mais plutôt du genre bad boy, il a tout de même du mal à sortir de cette attitude hautaine et froide qui était sa marque de fabrique. Le fait que son caractère souligne naturellement cette habitude comportementale n'aide pas vraiment non plus. Mais bah.. Ça ne fait que six mois qu'il est dans le coin... C'est peu, pour changer plus de dix ans de conditionnement.

Une fois à l'intérieur, le nippon se dirige donc directement vers le comptoir où il se commande une grande choppe de Bièraubeuure. Drôle de boisson que voilà. Le nom le fait rire intérieurement et il s'était promis de gouter ce truc là, sans en avoir eu l'occasion jusqu'à présent. Il va enfin pouvoir remédier à ça. La salle étant plutôt bondée, le jeune sorcier avise au fond une table de libre et se dirige donc vers celle-ci en tenant sa choppe. Dans sa main libre, un livre de Poche qu'il a commencé hier soir. C'est plutôt compliqué, mais l'histoire a l'air pas mal... Ça parle de deux flics qui sont mis en équipe mais ne peuvent pas se blairer. 'Faut dire que si l'un est un élément de choc et homme d'action grognon, l'autre est plutôt un joli cœur froussard mais bonne pâte. À se demander comment ces deux mecs vont cohabiter sans s'en foutre plein sur la tronche. Quoique, ça a déjà commencé : Grognon a déjà éclaboussé consciencieusement Dragueur avec une clémentine. L'action avait fait ricaner l'idol, qui a très bien imaginé la scène. Grognon lui plait.

Bref ! Kira avait presque atteint sa table lorsque la jolie rousse assise à celle d'à côté décide tout d'un coup de se lever sans lever le museau de sa carte. Le résultat est somme toute assez prévisible : et PAF ! La bièreaubeurre ! Le choc est juste assez violent pour que la boisson fasse un shampoing à la miss, ce qui frustre sensiblement Kira. Et le pire, c'est qu'en plus de le priver de son rafraichissement, le nippon voit la crevette essayer de lui foutre un coup de boule au menton avec un « ET YAAAAAAAAAAAAAA » assez convainquant. Le seul petit détail, c'est qu'il est trop grand. Ballot, hein ? Du coup, l'attaque qui aurait pu être somme toute assez classe en devient juste.. Pitoyable. Pfeuh. Les caniches ne devraient pas attaquer les rottweilers, chérie. Sauf que plus c'est petit, plus c'est teigneux. Tout le monde sait ça. Sauf que Kira, idiot, l'oublie et se contente de ricaner en voyant l'échec critique de la première offensive. ET BAM ! Vas-y que j'te fous un coup de boule dans l'abdomen. Pour le coup, le brun ne s'y attendait vraiment pas. Merde, c'est quoi cette histoire ? Depuis quand il baisse sa garde ? Et depuis quand les crevettes rousses deviennent aussi violentes ? Et....... Et c'est quoi cette danse ? Se massant vaguement l'endroit de l'impact qu'il sent tout de même assez pour être de moins “bonne” humeur, Kira observe sidéré la morveuse crier victoire en faisant... Han. Elle fait quoi au juste ? Un truc assez inimitable. C'est ça, la danse locale ? Oh bon diou, c'est spécial !

Le temps que la furie se calme et lève enfin le museau vers sa victime, celle-ci n'a plus mal et la toise d'un air blaséééé, mais blasééééé. Ouais, Kira est vaguement en rogne qu'elle lui ai foncé dedans et que sa boisson soit foutu. Mais il est surtout effondré de voir que cette morveuse en soit la cause. Tseuh ! Chargé par une gosse modèle réduit qui fait en prime une danse bizarre. Katô se serait foutu de sa gueule, mais d'une force... En plus, la mini chorégraphie n' a pas manqué d'attirer l'attention, donc forcément on les regarde maintenant. Monde de merde. Posé, le japonais attend posément que la crevette ai terminée son trip solo pour ensuite l'apostropher. Et même si Kira n'est pas réellement en colère -il en faut un peu plus, même si là, ça ne le fait pas franchement rigoler- le regard qu'il braque sur elle est loin d'être celui d'un bisounours attendri.

-Ça y est, t'as fini ton p'tit numéro ? Tseuh ! Ma boisson est foutue, t'as du pot que mon livre ne soit pas abimé !


À vrai dire, Kira ne sait pas encore ce qu'il va faire. L'encastrer dans le mur est tentant, mais ça ferait désordre. Et surtout, ça ne sera pas si amusant que ça, en fin de compte. Si encore elle faisait une taille normale... Gueuler ne le tente pas non plus. C'est bruyant, fatiguant.. Non, vraiment, là, Kira est juste terriblement blasé, en fin de compte. Croisant les bras et se campant solidement sur ses jambes, le nippon toise la jeune fille de toute sa hauteur et attend de voir comment elle va réagir en attendant de décider quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narumi Takuma

avatar

Mini Photo : Saturne ♥
Messages : 40
Date d'inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Impossible ! Ce n'est pas toi ! [PV Kira]   Lun 12 Mar - 12:13

Kira Sakuya … Droit devant moi. Kira Sakuya … mon idole depuis trois ans. … Kira Sakuya, lui qui sans le savoir m’avait donné le courage de me battre. Combattre la vie que j’avais menée. Comme dans un rêve, il était présent devant moi. Sauf que dans mes rêves voyez-vous, je n’ai pas la tête pleine de boissons, et dans mes rêves, Kira ne me toise pas avec un tel regard. C’est certainement ce qui fait la différence entre les rêves et la réalité. Sa boisson était fichue ! Oh, je devrais peut-être m’excuser de ….. Non mais il se fiche de ma gueule ???!!! Comment ça, sa seule réaction était la perte de sa boisson ?? Non mais attendez, c’est le monde à l’envers chez les sorciers ! Les gens normaux eux proposent une serviette, un mouchoir ou je ne sais trop quoi d’autre, pour nettoyer un minimum ma chevelure qui commençait à mousser.

« Hé ! Le sosie de Kira-Sama ! Au cas où tu n’aurais pas remarqué, ta boisson, elle m’est tombée sur les cheveux ! Espèce d’horrible macho !! Ce n’est pas parce que tu es un homme sexy que tu dois te prendre pour un dieu ! Un peu de galanterie n’a jamais tué personne ! Alors vu ton attitude, tu mériterais même que je l’abime ton livre tient ! Mais je ne le ferais pas, parce que contrairement à certaines personnes, j’ai du savoir vivre moi ! »

Non mais c’est vrai quoi ? Il se prenait pour qui ce type ? Okey, j’ai peut-être été impulsive dans ma réaction, mais la sienne n’était pas mieux ! Minable, pitoyable ! Indigne d’un homme, un vrai !! J’avais une soudaine envie de lui écraser les pieds, de le griffer, de le mordre, et autres sauvageries. Oui j’étais bouillante de rage.

« De plus, tu joues le mec classe, mais tu n’arrives même pas à la cheville de Kira Sakuya, donc tant que tu ne lui ressembleras pas un minimum, tu peux retourner dans un poulailler faire des œufs pourris, ça te conviendra bien !!! Pauvre type ! Voyou !! »

Ne cherchez pas le sens ou le rapport des oeufs pourris dans la phrase, il n’y en a pas. Je disais seulement tout ce qui me passait par la tête, comme d’habitude !!

Et puis comment ça, j’ai du pot que son livre ne soit pas abimer ?! Il allait faire quoi ? Me taper ?! Non mais oh ! Ce type ne vaut pas mieux que les autres, et surtout il casse l’image de mon Kira !! Ce n’est pas possible !!!! Un type comme lui n’a pas le droit de ressembler à mon Kira. C’est interdit par la loi des Naru !!!!! Sinon sanction !!!! Oui c’est ça, sanction !!!! Je n’allais pas le laisser faire ! Il voulait jouer au jeu du plus fort ?

« Je m’en fou de ton livre en plus ! Sinon tu m’aurais fait quoi ? Me taper ? Mais la plus forte, c’est moi !!! Des gugus comme toi, j’en maitrise tous les jours ! »

J’en maitrise et je me fais maitriser aussi, mais ça, c’est un autre histoire. Quoi qu’il en soit, pas question que je laisse cet homme ressembler à mon Kira ! Si bien que j’ouvris mon vieux sac de cours pour en sortir …. Une paire de ciseaux moldu !

« Tu vas voir, je te laisserais pas ressembler à mon Kira !!! Au contraire, tu vas être tellement le plus moche des voyous que personne ne voudra de toi ! »

Sur ces bonnes paroles, je lui sautais dessus, après avoir prit mon élan, pour avoir assez de force pour le plaquer brusquement sur le sol, malgré les clients du bar qui nous observaient. Restant allongée sur lui, sans vraiment prendre conscience de la position compromettante de mon corps contre le siens, je levais mes ciseaux en essayant de lui couper les cheveux, et de le mordre en même temps ! Hop !!! Une mèche de coupée ! Allez suivante !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sakuya Kira

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: Impossible ! Ce n'est pas toi ! [PV Kira]   Mar 20 Mar - 12:39

Nani ? Mais c'est quoi c'te folle ? Alors là, c'est trop drôle. La miss monte sur ses grands chevaux, hurle avec une voix de harpie barbie et prétend vouloir remettre le brun à sa place. Ah ah, cours toujours, petite guenon. D'ailleurs, c'est assez drôle les arabesques mousseux que la bièraubeurre forme dans les cheveux roux de la morveuse. Qui l'eu cru ? On peut se faire un shampooing avec de l'alcool ! Trop occupé à ricaner en voyant le charmant spectacle capillaire qu'offre la fille, Kira ne relève pas lorsque celle-ci mentionne son nom pour la première fois. En fait, le plus juste serait de dire qu'il ne l'écoute carrément pas, c'est limite si elle n'est pas passé en bruit de fond, comme le brouhaha ambiant qui s'est calmé maintenant que tous les péquenots du coin regardent la confrontation entre les deux énergumènes. Beau gosse classieux contre crevette naine surexcitée, qui sera le vainqueur ?

Au moment où il s'apprête à faire demi-tour pour se barrer, quelques trucs l'interpellent et l'arrêtent. Oui, ça ne le gênerait pas plus que ça de la planter sur place, il n'en a pas grand chose à foutre, de cette mini harpie. La flemme de grogner, en fait. Et de toute façon, il ne tape pas les femmes. Quoique, est-ce que ça, c'est une femme ? À débattre, rien n'est moins sûr. Elle parle pendant des plombes avec une voix trop forte, et de choses donc le brun peine à suivre le raisonnement. Mais vraiment. Quelques trucs le fond tiquer. Comme le fait qu'elle connaisse son nom, même si elle n'a pas l'air de comprendre qu'il n'est pas un sosie mais le vrai Sakuya Kira. Ou alors le fait qu'elle l'envoie chier et lui conseille d'aller pondre des œufs pourris ailleurs (d'ailleurs, euh, pourquoi des œufs ? Et pourquoi pourris ? Mais quel est le rapport, enfin?) Oh merde. Le radar groupie se met en marche pendant que le brun observe d'un air blasé et méfiant par anticipation à la jeune fille. Bon. Okay. Commet elle connait son nom ? Il n'est pas censé être connu ici, juste être un pignouf étranger qui tient une boutique de musique. Merde ! Ah non ! Pas une fan ! Pas ici ! Tseuh. Ça me blase, mais à un point... Fait étonnant, la rouquine ne ressemble absolument pas à une nippone... Bah, détail : le plus important est de savoir jusqu'où cette extrémiste en soutif est une groupie hystérique.

La crevette s'excite toute seule et monte encore plus sur ses grands chevaux, prétendant maitriser des Kira tous les quatre matins. Ah ah, c'te bonne blague, et tu ponds des œufs en or, aussi ? Aho ! Le brun s'allume une cigarette dans le bar, indifférent au fait que ce soit peut être interdit, comme aux vociférations de la miss dont il n'a rien à foutre. Bon, ouais, ok, elle lui casse les oreilles. Mais il est surtout en train de se demander qui est cette sale gosse pour savoir son nom alors qu'il n'est connu qu'au japon. Les mains dans les poches, Sakuya la fixe d'un air torve et attend de voir ce qu'elle va encore lui sortir. Lorsqu'elle dégaine un ciseau, il y a un petit moment de flottement. Elle compte faire quoi avec ? Lui crever les yeux ?

-Je ne tape pas les femmes, crevette. Donc même si j'ai de sérieux doutes sur le fait que tu en sois une vu ton comportement de harpie, je vais t'épargner le nez cassé.

Et cette fois, il commence à se retourner pour partir. Cette histoire le gave, autant rentrer chez lui. Ah, Les Trois Balais, il s'en souviendra, tiens ! Note personnelle : ne plus y mettre les pieds, il y a des fous dedans. L'assistance les regarde bouche bée et ne perd pas une miette du spectacle que les deux protagoniste offrent. Dégagez, bande de charognards ! 'Voulez pas le pop corn, aussi ? Tseuh ! De les voir tous comme ça, à les zyeuter comme des animaux de foire, Kira a envie de leur rentrer dans le lard et d'en transformer un ou deux en punching ball, en guise d'exemple. Sauf que pas le temps, pas le temps. Kira peut tout juste se retourner qu'il se retrouve par terre ! Vlan ! Fauché direct ! Kuso ! C'est quoi cette fois ?! Cette fois, c'est juste la gamine qui a pris de l'élan pour le plaquer au sol avec entrain et qui essaye de le gniaker en même temps qu'elle taillade une mèche de cheveux. Et bordel, pourquoi cette fois elle a placé un foutu possessif à son prénom ? Hein ? Si l'effet de surprise a fonctionné le temps de couper une mèche de cheveux pendant qu'il jure entre ses dents en japonais, Kira reprend vite ses esprits et attrape les poignets de la miss pour la bloquer. S'il n'y avait pas eu toute une bande de spectateurs ravis d'une telle animation, il aurait un peu plus profité de ce corps contre le sien. Ah, que la vie est dure lorsqu'on est un homme à femme et que l'une d'entre elle se jette sur vous... Roulant sur lui même -heureusement qu'elle est aussi lourde qu'un sushi- le nippon saisit ses deux poignets dans une seule main qui les bloque fermement et se sert de son avant bras pour coincer la jeune fille contre le sol. Maintenant que les rôles sont inversés et que c'est à elle d'être piégée, le “voyou“ fixe la jeune fille et son regard laisse voir cette fois un franc agacement.

-Hoy ! 沈静化する必要があります、ええ、それはサーカスではありません ! D'une, je ne pense pas qu'un peu de bièraubeurre vaille une coupe chez le coiffeur en retour. De deux, arrête de crier mon nom à tort et à travers. De trois, je n'appartiens à personne. Donc ça ne sert à rien de foutre un putain de possessif à mon prénom, je ne suis pas ton jouet.

Un sourire narquois apparaît ensuite sur son visage alors qu'il la fixe toujours mais en ayant cette fois retrouvé son impassibilité sarcastique. Il a repris le contrôle de la situation, il a repris le contrôle de lui même (bien qu'il ne soit pas vraiment sorti de ses gonds)... Ça va. Et puis, maintenant qu'il l'observe au calme, c'est vrai qu'elle est plutôt jolie, quand elle ne sort pas trop les griffes -ou qu'elle n'a pas les moyens de les sortir.

-Ah ! Et moi aussi je te trouve jolie, mais la prochaine fois évite de te jeter sur moi comme ça. Je ne suis pas amateur de frotti frotta en public, figure toi. On appelle ça la décence.

Kira relâche la gorge de la demoiselle et commence à se relever en ne libérant qu'au dernier moment les poignets délicat de la jeune fille. Et cette fois, si elle l'agresse de nouveau, il sera prêt pour la réceptionner. Pas question de se faire avoir une fois encore. Malgré son attitude décontractée, le brun est sur ses gardes et prêt à réagir au moindre geste suspect. Cette fois, il la bloquera direct. Elle n'est pas la seule à être rapide, lui aussi a de très bons réflexes quand il veut bien abandonner sa nonchalance.

[ 沈静化する必要があります、ええ、それはサーカスではありません ! = "Va falloir te calmer, on n'est pas au cirque !"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Impossible ! Ce n'est pas toi ! [PV Kira]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Impossible ! Ce n'est pas toi ! [PV Kira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu]impossible de publier un fichier .ged
» Transaction impossible sur ebay
» Sauvegardes impossible avec "Services +"
» Impossible de poster sous Google Chrome
» Décès de Peter Graves, héros de la série Mission Impossible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Mortes :: Monde des Sorciers :: Pré-au-Lard :: La taverne des Trois Balais-
Sauter vers: