Les Ténèbres envahissent les Lumières. Univers d'Harry Potter
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour. Le forum déménage. On vous attends http://forbiddenforest.forumactif.org

Partagez | 
 

 "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrian L. Williams

avatar

Mini Photo :
Messages : 45
Date d'inscription : 27/07/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: Professeur de Soin aux créatures magiques
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]   Dim 18 Sep - 15:43

Comment je me suis retrouvé dans la forêt interdite, une tente sous le coude, la première semaine des vacances de la Toussaint ? Eh bien c’est une longue histoire qui commence un matin d’aout où un beau bébé voit le jour… hmm non je suis remonté un peu trop loi là. Je recommence, tout a commencé il y a quelques jours, alors que je prenais mon petit déjeuner sur une des collines avoisinant le terrain de Quidditch. L’aube venait juste de pointer et le ciel se colorait de nuances rosées, le temps était frais, je m’en souviens parce que ce jour là j’avais lancé un sort pour éviter de me tremper le futal. J’étais assis avec mon panier repas gentiment préparé par les elfes de maison et contemplais le terrain de Quidditch où j’avais fait mon premier match, et accessoirement, ma première farce. Le tout en comptant les secondes avant de voir arriver Lajos. Lajos ? C’est le professeur de vol des premières années, c’est aussi la relève des Maraudeurs. Sans rire ce garçon c’est une perle, il aligne conneries sur conneries, il fait le con H24 mais je sais que si un ami a un problème il sera le premier venir l’aider et mettre une correction aux enquiquineurs. Il a aussi décidé de venir pourrir tous mes petits déj’… Non mais vraiment, tous les matins il me piste pour savoir où je vais manger et il s’incruste… J’admets que ça me dérange pas, il est de bonne compagnie et on discute blagounettes, parfois on parle de trucs sérieux aussi, oui oui. Ce matin là je prenais donc mon petit déjeuner quand Lajos est arrivé tout content, après un « t’es en r’tard » pour la forme il s’est assis à coté de moi, a piqué dans mon repas et m’a sorti naturellement :

« Hey, t’es un peu comme mowgli toi ! A force de vivre avec les bêtes tu dois savoir vivre dans la jungle, non ? Tu m’apprends à survivre dans la broussaille ? »

Je me suis arrêté la cuillère en l’air et je l’ai regardé avec des yeux ronds. Moi ? Mowgli ? Je veux bien vivre dans la nature mais me balader en pagne, non merci. J’ai la peau sensible et ça gratte. N’empêche son idée de survivre dans la broussaille est pas mauvaise, et à défaut de broussaille on a la forêt interdite. Je termine mon geste et mange enfin le contenu de ma cuillère, c’est pas que le petit déj’ c’est sacré mais on me coupe pas pendant que je mange, lep’tit déj’ c’est sacré !

« T’es sérieux ? Tu veux vraiment aller camper dans la cambrousse comme un sauvage ? »

Il m’a regardé avec un grand sourire, j’ai pris une autre cuillérée rien que pour l’enquiquiner et j’ai acquiescé. Voilà comment je me suis retrouvé au beau milieu de la forêt interdite, mon matos de camping sous le coude, paré pour une semaine à la dure. Vous allez penser que je suis fou et… vous aurez raison. Mais je suis un fou qui a vécu dans la nature pendant des années et qui connait bien les créatures magiques et le camping. Sérieusement, il n’y a vraiment que Lajos pour avoir des idées pareilles… Et il n’y a vraiment que moi pour accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lajos D. Weisz

avatar

Mini Photo : Osef les conventions sociales ! Je reste moi même et j'en suis fier !
Messages : 16
Date d'inscription : 10/09/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: Born to be Wild - And Mischievous...
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]   Dim 18 Sep - 22:08

- Promenons nous, dans les bois, pendant que le loup n'y est paaas !

Ouais, je ne suis pas discret, et alors ? Je chante juste, c'est déjà bien, non ? Et puis d'abord, je le fais parce que je suis de bonne humeur : on est parti en balade avec un autre timbré, pour s'amuser. Moi, j'aime bien les excursions en plein air. Surtout quand c'est dans un truc avec "interdit" dans le nom et un vrai Mowgli qui me sert de guide ! C'est classe, quand même ! Une semaine dans la cambrousse grâce à mon enthousiasme et à la conscience professionnelle de ma chère momie ! Bah quoi ? C'est vrai que c'est sympa de sa part de m'apprendre à vivre dans la broussaille pleine de dangers, en bon boy scout ! Et puis, roooh, fais pas la tronche, Dydy ! Qui aime bien châtie bien ! En plus, c'est grâce à moi que tu vas pouvoir te la péter pendant une semaine entière... Ton heure de gloire est arrivée ! Dommage que je sois le seul public, ceci dit... Merci qui ?

Brefasse ! Grâce à ma demande humble, mon Drian avait accepté de me monter tous les secrets de la vie sauvage. Waooooh, quelle aventure ! Mon regard attendrissant, ça marche à tous les coups ! Ah lalala ! Donc me voilà aux vacances de Toussaint avec mon cher pote, à enter dans les bois pour une semaine à la dure ! Ceci dit, je flippe pas vraiment : on est près du château, c'est le domaine de Drian.. Tout va bien !

Ou pas ! Elle commence bien cette virée : mes chaussures me grattent, j'ai pas pu amener masse de fringues, j'me rend compte que mon sac de couchage est cassé à la fermeture éclaire et je ne connais pas le sort pour le réparer. En plus, comme j'ai pris plein de... euh.. "Jouets" pour qu'on s'amuse un peu avec Drian quand on sera dans la forêt, j'ai plus trop de place pour le reste. J'ai eu beau les diminuer, il y a quand même une jolie réserve. Mais je ne regrette pas : rien n'est de trop pour une semaine en tête à tête avec mon cher petit vieux !

- Driaaaaaaaan ? J'ai faaaaaaaaaaaim. On maaaange quaaaaaand ? Et on dort oùùùù ?


Avec la grâce d'un loukoum avarié, je saisis lâchement l'occasion de m'affaler sur l'épaule de mon ami pour à moitié me laisser trainer par lui. C'est pratiques les gabarits comme celui de cet énergumène. Contrairement aux modèles réduit de nains de jardin et autres gobelins, vous pourrez peser comme vous voulez dessus, grimper même sur les solides épaules... Moi perso j'ai toujours l'impression que ce type est un golem. Et c'est bien plus drôle comme ça. Bien plus pratique aussi, j'avoue. Sans être le moins épuisé du monde - c'est pas comme si on avait voulu escalader l’Himalaya - une soudaine envie de le taquiner me vient. C'est pas beau, la spontanéité ?

- Je... J'en peux pluuuus! Tu me portes, dis dis dis ?

De toute façon, s'il refuse (et il y a de fortes chances pour que ça soit le cas ne nous leurrons pas), j'ai déjà prévu le coup ! Soit il me traine comme ça pendant x temps... Ce qui est faisable. Soit il me pousse, je m'écroule par terre comme une sous merde parce que je n'aurais pas le temps d'amortir, et là je fais mon cinéma. "Pars devant... Je ne pourrais pas te suivre". Comme dans Rambo ! Et s'il a le malheur de me tourner le dos... HAHAHAHAHAHAAAA ! On ne tourne pas le dos à Lajos ! Et il l'apprendra dans la douleur ! (et la boue surtout ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian L. Williams

avatar

Mini Photo :
Messages : 45
Date d'inscription : 27/07/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: Professeur de Soin aux créatures magiques
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]   Jeu 22 Sep - 10:30

Lajos c’est la discrétion incarnée, y a pas plus discret et silencieux que lui, je vous jure, on ne l’entend pas… ironie quand tu nous tiens… Je n’ai jamais entendu un mec brailler aussi fort, heureusement qu’il chante juste. Ce que j’espère c’est que je sois le seul à entendre, mais soyons réaliste, ce serait un vrai miracle. Ce qu’il y a de rassurant, dans les faits, c’est que Lajos n’a pas l’air apeuré pour un sous. Chose très appréciable si on se trouve nez à nez avec une créature magique, un peureux est un danger. Et je doute sincèrement qu’actuellement Lajos soit en condition de rencontrer une créature, Mowgli oui mais pas trop tôt. Et on marche, on marche, et Lajos se plains c’est fou ce qu’il peut être productif en jérémiades.

Il s’affale sur mon épaule, je sais bien que j’ai la carrure d’un déménageur et la force du géant vert mais c’es pas une raison. Voilà qu’il me fait le coup du « j’en peux plus, tu me portes ? » combien de fois j’y ais eu droit ? J’ai arrêté de compter à vrai dire. Des fois j’aimerais ne pas être aussi grand, c’est vrai ça ! C’est un réel handicap, je sers de béquille à tous le monde, et y en a pas un plus grand que moi pour me soutenir… enfin si, il y a Hagrid, mais présentement il n’est pas là. Je continue donc à avancer laissant à Lajos le choix de me suivre ou de s’affaler comme une crêpe toute molle. Bien évidemment il choisi la seconde solution, alors que je me retourne il lève la tête vers moi et me sort les yeux larmoyant et la lèvre tremblotante.

« Pars devant… je ne pourrais pas te suivre. »

Je soupire et fait demi tour, dans le genre comédien Lajos est une pointure. Je change mon paquet de bras, attrape ma crêpe molle par le col et le hisse sur mon épaule en mode sac à patate. Je continue mon chemin comme si le poids mort sur mes épaules n’était pas équivalent à celui d’un âne mort, non mais sérieux ! Il passe sa vie à manger ou quoi ? Sans parler de son sac, je sais pas ce qu’il a pris mais ça pèse son poids.

Heureusement qu’on est presque arrivés, mon sac à patate commence à s’agiter. Je pose mon chargement à terre, en épargnant le fessier délicat de mon collègue et ami puis je lâche la tente et tout le bazar. En jetant ou coup d’œil à Lajos je devine que le montage de tente et lui ça fait trente-six, je m’occupe donc de la tente, mais avant ça je lui donne de quoi manger je ne suis pas un monstre tout de même. Et ma jauge de patience face aux plaintes de Lajos est presque pleine. Moi qui croyais que cette semaine de camping serait plutôt calme… je m’étais fourvoyé, en même temps, avec Lajos, je voyais pas à quoi m’attendre d’autre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lajos D. Weisz

avatar

Mini Photo : Osef les conventions sociales ! Je reste moi même et j'en suis fier !
Messages : 16
Date d'inscription : 10/09/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: Born to be Wild - And Mischievous...
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]   Jeu 22 Sep - 15:32

Je surjoue le pitre, je râle, je chouine, je fait royalement chier le monde en fait, et face à ça... Drian encaisse. Sans un mot, sans un reproche, il encaisse. Et il me porte, en prime ! Comme une sac à patates, okay, mais quand même. Dediou, sa patience m'étonnera toujours ! Bon sang, mec, t'es censé m'envoyer bouler, là ! N'importe qui le ferait sans scrupule et toi... T'es trop gentil, mon grand, bien trop gentil. Ça te vaudra des emmerdes plus tard ! Quand j'ai vu que mon pote revenait sur ses pas et qu'en plus il se résignait à me trimballer, j'ai pus osé rien dire. Même pas que j'pouvais marcher, j'voulais voir s'il me porterait jusqu'au bout... Bah ouais ! Bon, remarquez, y a un point positif : si jamais j'ai un problème ou que je suis blessé, je sais qu'il pourra me sauver. J'en r'viens toujours pas. C'est une surhomme, ce type. Il porte la tente, moi, moi et mon bagage.. ? Et il ne sourcille même pas ! Moi, j'ai mal. Parce que, bon, tout le poid de mon sac plus en plus du mien propre concentré sur le seul abdomen, j'peux vous assurer qu'on le sens au bout de deux minutes ! Fort heureusement nous n'étions pas très loin, et mon fidèle destrier a la gentillesse d'en plus me déposer avec tact. Quand je vous dis que ce type est trop gentil... Je suis sûr qu'à l 'époque des chevaliers, il aurait été le plus admirable des paladins ! Une fois tout le bordel jeté à terre avec moins de délicatesse que mon humble personne, Drian me jette un coup d'oeil. J'ai l'impression de passer un exam' et d'échouer lamentablement au vue de la tête qu'il tire. Lajos, useless jusqu'à sa mort ?

Et on en arrive à maintenant. Je suis là, planté comme un con avec de la bouffe que mon prof de camping vient de me fourrer entre les pattes avant de repartir s'occuper de la tente. Wait... What ? Pendant quelques secondes, je ne bouge pas et reste debout comme un ahuri. Euh. Je rêve, ou il me traite comme un gosse, là ? Jor, le fardeau jusqu'au bout, le morveux qu'on fait manger avant les grands pendant que les adultes s'occupent du reste ? Svar ! J'veux pas moi ! J'suis là pour apprendre, non ? Alors je pose ma pitance par terre et en quelques enjambées je rejoins mon ami. Tsh ! J'y crois pas, à être aussi plein d'abnégation, il va me faire culpabiliser ce couillon ! En quelques pas je le rejoins et me poste à côté de lui.

- J'vais pas te laisser tout faire, quand même ! Si tu peux attendre avant de manger, moi aussi ! De toute façon, j'suis là pour apprendre, non ?

En fait, c'est pas tout à fait la première fois que je fais du camping. Comme je suis un parfait exemple de sang mêlé, on a fait à plusieurs reprises des « week end d'échange culturel ». C'est comme ça que Dad' les appelait. En gros, on passait un week end à vivre comme des moldus, et inversement. L'idée étant que je sois éduqué autant comme un moldu que comme un sorcier. Ce qui me fait doucement marrer tout de même. Surtout quand on se dit que j'ai passé toute ma scolarité et ma carrière dans le monde de la sorcellerie. Mais bon, je suppose que c'est une bonne chose d'avoir vu les deux aspects de mes origines. Le camping, pour revenir à ce qui nous occupe, on en a fait un peu, quand j'étais gosse. Sauf que comme Maman trouvais que son drôle de mari mettait trop de temps pour la monter, cette « foutu baraque étriquée en toile et en fer », on finissait toujours au final par la monter avec la magie. Et, qui plus est, par ensorceler notre logis campagnard pour avoir un appart' à l'intérieur. La classe, quoi.

Un souvenir en entrainant un autre, je me retrouve maintenant à chanter sans y prendre garde une vieille chanson populaire hongroise qu'avec mes parents nous entonnions autour du feu. Le genre de cliché stéréotypé mais tellement agréable à vivre sur le coup. Marmottant donc cette petite rengaine à mi voix pour ne pas déconcentrer Prof qui semble bien occupé, je regarde ce qui nous attend et ce qu'il a déjà avancé. Wow. Rapide. Habitué à ça, ça se voit. Ce type est cheaté dans la cambrousse.

- Bon, prof, tu m'expliques ? On la monte comment, cette tente?

Accroupis devant le drôle d'amas de toile, j'en soulève vaguement un bout d'un air perplexe. Drian a déjà commencé à nous construire le nid pour la nuit, mais je veux tester moi aussi. Après tout, je suis là pour apprendre, non ? Alors je reste à proximité de mon prof personnel en attendant patiemment qu'il m'explique comment qu'on fait quoi. Arborant un grand sourire curieux, je jette un coup d'oeil interrogateur à ma chère momie. C'est décidément un superbe spécimen de mâle alpha dans son univers naturel celui-là. Dans les bois, il sait quoi faire, comment, et où aller. Robinson Crusoë version sorcier. Un jour, moi aussi je saurais tout ça ! Mais pour l'instant, euh ! Hmm... Pour l'instant, c'est pas vraiment ça. Je ne sais pas marcher sans faire de bruit, il m'est impossible de reconnaître les baies comestible, et si jamais je me trouve devant une bestiole, euh... Joker !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian L. Williams

avatar

Mini Photo :
Messages : 45
Date d'inscription : 27/07/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: Professeur de Soin aux créatures magiques
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]   Mer 23 Nov - 21:59

Enfin mon élève se réveille, j’admets que j'ai été un peu vache sur ce coup, le traitant comme un enfant ou un petit animal. Parfois j’oublie que mes interlocuteurs sont des adultes et non pas des enfants ou des animaux, vivre dans la nature ça laisse des traces, il faut que je me re-civilise, que je me réintègre dans la vie sociale des sorciers, c’est barbant, les animaux sont moins compliqués. Mais Lajos ne s'est pas laissé démonter et a pris part activement au montage de la tente, première épreuve passée. Je le regarde soulever un bout du tissus alors que je tiens en suspends un des coins grâce à la magie.

« Etape 1 : monter la tente. »

Je lui montre comment faire et m'aperçoit que ce n'est pas la première fois qu’il fait ça, il a bien caché son jeu le lascar. Nous montons la tente rapidement, oui j’utilise la magie mais je serais un piètre sorcier si je n’utilisais pas tous les moyens mis à ma disposition. L’intérieur de la tente est spacieux et ressemble pour beaucoup à un appartement. Une table prend place à l’intérieur, deux lits et les tables de nuit qui les accompagnent ainsi qu’une salle de bain apparaissent aussi dans la tente qui finit de se monter. Je suis peut être un parfait petit Mowgli mais je tiens à mon confort.

« Etape numéro deux : faire du feu. Ce soir on mange à l’ancienne, autour du feu de camp. »

J’envoie Lajos chercher du bois pendant que je prépare le foyer en disposant des pierres en cercle. Je trouve deux rondins qui serviront de bancs. Entre temps Lajos est revenu avec de quoi faire du feu, qu’il allume rapidement, y a pas a dire je suis certain qu’il a déjà fait du camping le fourbe. Une fois le tout installé je donne quelques formules à Lajos, celles-ci permettent d’éloigner certaines créatures nocturnes un peu trop téméraires. Nous travaillons vite, petit creux oblige, et je peux enfin sortir la ripaille. Au vu de ce que je sors comme barbaque il y aurait de quoi nourrir tout un régiment… Mais une partie n’est pas pour nous. J’espère juste que Lajos n’a pas peur des grosse bêbêtes car Syndhaär va venir réclamer son repas, c’est qu’il est très à cheval sur les horaires.
Je prépare un petit ragoût que je mets à mijoter, puis je m’attelle à faire le dessert qui sera une crème au riz. Je sifflote une mélodie en disposant les couverts sur les rondins quand des branchages se mettent à craquer ajoutant une petite note d’angoisse à la scène… Bon franchement moi je suis absolument pas angoissé et ça me fait plutôt rire, mais je ne sais pas ce qu’il en est de Lajos et je ne voudrais pas qu’il ait une crise cardiaque le premier soir. Je soupire et me tourne vers mon collègue et ami.

« Lajos… Surtout ne panique pas, il est gros mais pas méchant. »

Quoi ? C’est pas rassurant ? N’importe quoi, je suis juste franc… Bon j’admets j’ai un chouia dramatisé mais Syndhaär fait cet effet, ce n’est pas de ma faute. Un petit sifflement sort de mes lèvres, signe que le griffon peut approcher sans danger, il récupère son repas équilibré uniquement constitué de viande et zieute Lajos. J’attends la réaction du professeur de vol riant à moitié sous cape… oui ça m’amuse de voir les réactions des gens face à mon « meilleur ami ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lajos D. Weisz

avatar

Mini Photo : Osef les conventions sociales ! Je reste moi même et j'en suis fier !
Messages : 16
Date d'inscription : 10/09/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: Born to be Wild - And Mischievous...
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]   Lun 28 Nov - 18:14

Finalement, Drian m'a laissé l'aider à mettre la tente en place. Alors, ouais, bon, c'est facile évidemment : ce grand nigaud utilise la magie ! Tu parles d'un Mowgli ! J'l'imaginais plus Rambo, mwa. Du genre à savoir faire une cahute de fortune avec des brindilles ramassées ça et là. Une sorte de McGyver de la nature, quoi. Et bah non. Oh, grosse déception : le sieur Williams est un fake. Il se sert de la magie pour monter une tente, et en plus de ça, c'est même pas une vraie tente ! 'Fin, si, elle est en toile toussah toussah... Mais à l'intérieur, c'est comme un petit appart' avec deux lits, une salle de bain et tout ! Comme quand j'étais môme, quoi. Tu parles d'un mythe qui s'écroule ! Et pas qu'un peu ! Une fois notre abris mis en place, mon mentor de la cambrousse me charge de faire du feu. Mwai... Avec la magie cette fois aussi ? Et bah ça prend pas ! Alors comme quand j'étais gamin, je m'amuse à ramasser les cailloux du coin pour faire un beau rond où mettre notre piti feu mignon. Non, j'ai pas la folie des grandeurs ! Je veux juste éviter de tout faire flamber ! Tant qu'à faire, si on peut éviter le sorcier grillé, ça me va aussi bien.

Pendant ce temps, le faux Rambo nous fait la popote et.... Mazette ! Tout ça de viande ? Euh. Drian, t'as faim à ce point là ? D'habitude, tu manges moins, pourtant.... T'attends un gamin ou quoi ? Avec un air quelque peu incrédule, je le vois mettre à part une bonne partie de la viande. Euh.... Hein ? C'est peut être un rite ancestral pour s'attirer les bonnes grâces des esprits de la forêt. Han, comme ça serait classe d'en voir un ! Ils sont comment ? Grands, petits ? Je parie qu'ils sont gourmands ! Bah ouais, sinon, y aurait pas autant de viande. 'Faut être logique, dans la vie. Alors j'attends de voir les esprits ramener leur trombines. Et j'ai pas à poireauter longtemps, en plus. Bien vite, des craquement se font entendre, et la broussaille s'agite. C'est qu'ils sont ponctuels, ces gars là ! À côté de moi, Drian me conseille de ne pas avoir peur. Ah. C'est un gros esprit, mais pas méchant. Bon. Hmmmm. Dans ma tête, y a Obelix qui apparaît. Dans le genre mastoc gourmand mais sympatoche, c'est le premier truc qui me vient en tête. Mais je doute que notre invité ne lui ressemble. Un sifflement se fait entendre, et à voir le feuillage s'agiter à nouveau je comprends que mon pote incite notre convive à se présenter. Alors alors, il ressemble à quoi ?

- OH ! Il. EST. TROP. CLASSE ! Drian, jetem ! Tu m'épates, tu gères la fougère, tu.. tu... WOAAAAAAAH !

Un sourire béat aux lèvres et les yeux plein d'étoiles, j'admire l'animal qui vient d'apparaitre. Un griffon.... Un griffon, quoi ! Ça y est, il a gagné, j'suis repassé en mode gamin ! C'est Noël avant l'heure ! J'aurais jamais cru pouvoir un vrai dans la nature ! Vérité vraie ! J'ai parlé trop vite sur mon pauvre Drian. Qui c'est l'plus fort ? C'est lui l'plus fort ! Azy, McGyver, il est pas coupain avec les griffons, c'te nouille ! Et Rambo, il tient pas non plus face à super Drian ! Mieux que Mowgli ! Parce qu'un griffon, bah ça latte les ours et les panthères, d'abord ! Et ça pue la classe ! Eeeeet ouais ! Immobile et toute mon attention fixée sur la splendide créature, je réfrène une forte, très très forte envie de le toucher. Pour voir si c'est un vrai. HAN ! Peut être que c'est une blague ? Jor, Prof est un farceur né...... À tous les coups, c'est truqué ! Où est la caméra ? Mais non, voyons ! Drian est farceur, mais trop gentil. Il ne voudrait pas décevoir son petit hongrois sensible. Donc c'est un vrai. Ho, Laj', comme tu te donnes un genre, sale raclure ! Finalement, j'ose un pas en avant, avec la trouille au ventre : c'est peut être un mirage ! Si je m'approche, il disparaitra peut être ! Mais non, le griffon reste. Et tant mieux ! Avec un grand sourire, je me tourne vers mon collègue, que pour le coup j'adore réellement de tout mon petit cœur.

- Dis dis dis... Tu crois qu'il aime les câlins ? J'peux lui en faire un ? J'veux faire ami-ami !

Je trépigne d'impatience mais reste sagement à ma place. J'voudrais pas faire peur à la bébète ! Alors je suis là, planté juste devant l'animal, à attendre le feu vert de Papy Mowgli pour pouvoir m'approcher. Han, ce coup-ci, promis : j'lui offrirais quelque chose pour le remercier. Nan parce que bon... C'est juste ultime, d'avoir une telle créature juste devant mon museau. Et pour qu'elle vienne comme ça, c'est évident que Drian a pu faire copain copain avec ! Azy, moi aussi j'veux apprendre comment qu'on fait ! Vive les classes vertes ! Vive le camping ! Vive Drian ! Vive la vie et l'paprika !

- Tiens, au fait... C'est quoi le plus rapide dans les airs, entre un griffon et un balai?

Lajos, t'as d'ces questions, mon pauvre..... Qu'est ce que tu veux qu'il en sache ? Et surtout, même si Drian le sait : qu'est ce qu'on s'en tape, de savoir ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Allons faire du camping dans la forêt interdite, c'est une merveilleuse idée..." [pv. Lajos]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Énigme 7 - Le château d'Olivet dans la forêt de Grimbosq
» Comment faire dormir bebe dans son lit ?
» Accouchement dans la forêt
» Raymond Pin : 20 ans dans la forêt
» Faire des yaourts dans la cocotte minute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Mortes :: Poudlard - Extérieur du Château :: La Lisière :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: