Les Ténèbres envahissent les Lumières. Univers d'Harry Potter
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour. Le forum déménage. On vous attends http://forbiddenforest.forumactif.org

Partagez | 
 

 Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angèle Yaxley

avatar

Messages : 1385
Date d'inscription : 09/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: 1.Team Nathangèle 2.Team Mily 3.Team Rick, le psychopathe
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Lun 22 Aoû - 12:28

Taylor et Angèle




Et voilà, une matinée de passée, il ne me reste plus que deux heures de cours cette après-midi, et ma semaine sera finit. Je serais officiellement en weekend, et je dois dire qu’il me tarde vraiment…
Pour être franche, je n’en peux plus, je suis crevée en ce moment, entre les cours, les devoirs de plus en plus importants, les petites soirées en salle commune vert et argent, et mes problèmes de cœur. Oui, j’ai une vie plutôt bien remplie, et j’ai de quoi m’occuper pendant plusieurs heures rien qu’en essayant de trouver une solution pour mes problèmes avec un certain garçon, stagiaire garde-chasse à Poudlard.
Stop ! Je ne dois plus penser à lui, je l’ai écrit noir sur blanc dans mon journal intime, et il faut que je respecte ça, sinon, je ne m’en sortirais jamais.
Je sors de mes pensées quand j’arrive enfin dans le hall d’entrée, bondé comme chaque midi. Je me dirige tant bien que mal vers la grande salle, et quand enfin j’arrive à destination, c'est-à-dire la table des serpentards, je m’affale sur une chaise. Certaines de mes camarades me regardent surprises, mais je ne leur prête pas attention, et me contente de commencer mon repas. Une petite demi-heure plus tard, et après avoir discutée avec quelques amies, je fuis la salle à manger, et décide de me promener dans le château, avant la reprise des cours. Il me reste un peu plus d’une heure, j’ai le temps d’explorer les pièces secrètes de cette immense bâtisse.
Depuis que je suis enfant, j’adore découvrir de nouvelles choses, très curieuse de nature, j’ai toujours eu tendance à fouiner un peu partout dans la maison familiale. Et je dois dire que cela ne m’a pas apporté que des bonnes nouvelles… En vérité, deux ou trois ans après le décès de ma mère, je suis entrée dans le bureau de mon père, je n’ai pas osé toucher grand-chose, le silence qui régnait dans la pièce me faisait peur, et je dois dire que l’idée de me faire attraper par mon horrible tutrice me fichait la chair de poule. Mais j’ai quand même eu le courage d’ouvrir un tiroir, ce maudit tiroir, qui m’a fat comprendre qui était réellement mon père, et ce qu’il faisait de ces journées. Enfin, cela ne m’a jamais traumatisé au point que je ne veuille plus fouiner, chercher, découvrir, bien au contraire…

Je sors de mes pensées quand j’entends un petit rire derrière moi, je me retourne brusquement, et tombe nez à nez avec… Un fantôme ? Je sursaute légèrement, et le regarde de haut en bas, ce qui a pour effet de le faire encore plus rire. Sur le coup, je ne comprends pas bien pourquoi il rit, et pourquoi il me suit, mais c’est quand j’entends la chanson qu’il a écrit spécialement pour moi que je saisis…

« La petite Yaxley se promène dans le château,
Aurait-elle un plan en tête ?
Voudrait-elle faire la fête ?
A la manière de Peeves, il n’y a rien de mieux,
Oublions son père,
Il n’y a pas que lui sur terre,
Jouons, cassons, brisons, et tout sera parfait,
La petite Yaxley en est capable, et Peeves le sait…
Oublions son père, oublions son père !
Jouons, cassons, brisons, amusons-nous ensembles !
Elle en est capable,
Peeves la connait, et sait, et sait… »

Je le regarde quelques instants, et finit par éclater de rire. Alors, comme ça il veut que je m’amuse, que j’oublie mon père, et que je mette le château sans dessus-dessous avec lui ? Il est fou, complètement fou, mais tellement drôle. Cependant, je n’ai pas le temps de lui répondre car le concierge débarque, et se met à lui hurler dessus, pour une histoire de chewing-gum dans une serrure. Le fantôme, Peeves, s’en va donc, bougonnant, et insultant Mr Rusard, qui se tourne vers moi, un sourire mauvais se dessinant sur son visage. Je baisse les yeux, et essaie de chercher une excuse valable pour ne pas recevoir de retenue. C’est alors que je me souviens qu’à cet étage, il y a des toilettes, pour les filles en plus. Je lui donne donc mon excuse, et sans attendre quoi que ce soit de sa part, m’engouffre dans les toilettes de la soi-disant Mimi Geignarde.
A peine entrée, je découvre que je ne suis pas seule, devant un miroir se trouve une jeune fille blonde, que je connais plutôt bien. En vérité, cette fille peut être considérée comme mon ennemie. En effet, nous ne nous aimons pas, et cela ne s’arrange pas vraiment avec le temps. Depuis que j’ai découvert le secret de Taylor Clark, notre relation s’empire de jour en jour. Bon, j’avoue, je ne fais pas grand-chose pour changer ça, étant donné que mon nouveau jeu est de faire peur à la poufsouffle en lui faisant croire que je vais raconter ce que j’ai vu à tout le monde, ce que je ne ferais jamais d’ailleurs, mais bon… Tout ça pour une histoire débile de jalousie…
Car oui, je suis jalouse, jalouse d’elle, de la relation qu’elle entretient avec les gens, de la facilité avec laquelle elle arrive à les mettre dans sa poche, de sa vie qui semble si parfaite, entre ses notes plutôt bonnes, sa bande d’amie soudé, loyal.
Je chasse ses pensées de mon esprit, et la regarde un peu, et sans que je ne puisse m’en empêcher, je lui lance d’un ton neutre, bien que légèrement moqueur :


- Tu as une mine épouvantable Clark…

Je la fixe longuement avant d’afficher un sourire moqueur. C’est vrai, elle a l’air fatigué, un peu moins bien que les autres jours, et je sais que je ne devrais pas la chercher, la provoquer, mais c’est plus fort que moi. Quand je suis en sa présence, je ne peux m’empêcher de jouer à la parfaite Serpentard. Et puis, il faut dire qu’en ce moment, j’ai vraiment besoin d’un souffre-douleur, il faut que je me défoule sur quelqu’un, sur quelque chose. Bien entendu, je sais pertinemment que je ne vais pas être trop méchante avec elle, ou avec qui que ce soit d’autre, ce n’est pas dans ma nature d’être une garce, une vraie…
Je continue de la fixer quelques secondes, puis m’approche lentement d’elle, pour qu’elle entende ce que je lui dis à voix basse.


- Peut-être que ta fille ne te laisse pas dormir ? Jade, c’est ça ?

Je croise les bras, et mon sourire s’élargit quand je vois son regard balayé les alentours, pour voir si nous sommes bien seules. Oh, ce serait vraiment dommage que quelqu’un nous entende, vraiment dommage… Ironie quand tu nous tiens…
Je passe une main dans mes cheveux, et continue sur ma lancée :


- Ah les enfants… C’est tellement mignon, et tellement embêtant à la fois… A seize ans en plus, tu m’étonnes de jour en jour Clark, moi qui pensait que tu n’étais qu’une petite idiote, insouciante, et naïve, tu m’as cloué le bec… En fait, tu es tout simplement irresponsable…

C’est méchant, et je sais que je n’aurais pas dû l’attaquer sur ce sujet. Je n’aurais pas dû lui parler tout court, surtout pas pour l’agresser verbalement par la suite. Mais je l’ai déjà dit, j’ai besoin de faire sortir cette rage, cette colère, cette haine, qui s’est immiscée en moi. J’ai besoin de faire sortir cette frustration qui grandit de jour en jour dans tout mon être. Je suis dans l’obligation de me prouver que j’existe aux yeux des autres, et que les gens ne m’ignorent pas comme Lui le fait, sinon… Sinon je vais devenir folle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor E. Clark

avatar

Mini Photo : Moi
Messages : 396
Date d'inscription : 06/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: ► Sorcière & Maman ◄
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Lun 22 Aoû - 21:21

    En tant normal j’arrive très bien a suivre les cours malgré mon style de vie assez particulier avec les nuits en compagnie de Jade et les allers retours dans les couloirs pour rejoindre le dortoir des Poufsouffle avant le lever des élèves. Mais ces jours ci cela devient très compliqué surtout que Jade est malade et donc je ne dort pratiquement pas de la nuit. En plus de cela Angèle est au courant pour ma fille et donc a chaque fois que je l’a voit j’ai peur qu’elle ne balance tout a tout le monde. Ce qui fait que pendant les cours j’ai de plus en plus de mal a suivre.

    Heureusement pour aujourd’hui la matinée est finie et donc je vais aller manger, après ça ira sûrement mieux. Enfin je l’espère surtout. En arrivant a la grande salle je me suis assez vite diriger a la table de ma maison et me suis assise. Je n’ai pas prêté attention si des amies a moi étaient la ou pas, de toute façon je mangerai puis partirai a l’appart rejoindre Jade. j’espère que sa fièvre sera baissée, sinon je serai obligé d’aller l’amener a l’infirmerie.

    Mon repas finit je suis partit aussitôt a l’appart et en entrant je vis ma fille allongé dans son lit. Elle n’avais pas l’air bien encore une fois. Annie, notre elfe vint de suite me voir pour me dire qu’elle avait encore de la température et qu’elle n’avais pratiquement pas manger son plat. Je pris la serviette mouillée posé sur le front de mon ange et partit aussitôt au toilettes des filles. L’eau y est plus froide et je pourrais en prendre un peu dans un seau.

    Lorsque ‘arriva je partit aussitôt au lavabo et commença a passer la serviette sous l’eau, tout d’abord pour la refroidir puis pour vraiment la mouillée. Je ramassa le seau posé a terre et commença a le remplir d’eau.

    J’avais pratiquement finie lorsque j’entendis les pas de quelqu’un. Je posa tout sur le coté pour que la personne ne voit pas ce que je faisais. Lorsque je vis de qui il s’agissait, j’aurais préféré voir nettement quelqu’un d’autre. En effet, c’était Angèle Yaxley qui venait d’entrer dans les toilettes.

    - Tu as une mine épouvantable Clark… me dit elle.

    A force de ne pas dormir de la nuit, la fatigue commençait a se voir sur mon visage, ce qui me donnait cette mine épouvantable. Je ne répondit pas, je préférais la laissé et ne pas m’occuper d’elle. Surtout si c’était pour qu’elle s’énerve cela n’en valait vraiment pas la peine. Et c’était ce que je voulais éviter surtout.

    - Peut-être que ta fille ne te laisse pas dormir ? Jade, c’est ça ? lanca t elle.

    Instinctivement, je regarda autour de nous deux pour être sure qu’il n’y avait personne d’autre. Cela aurait été vraiment terrible si quelqu’un nous avait entendu. Mais heureusement pour moi, nous étions seules. Enfin heureusement, j’aurais préféré être toute seule plutôt qu’en sa compagnie. J’avais totalement oublié qu’elle savait le nom de ma fille, d’ailleurs comment l’a t elle su d’ailleurs. Enfin ce n’étai pas cela e plus important.

    - Ah les enfants… C’est tellement mignon, et tellement embêtant à la fois… A seize ans en plus, tu m’étonnes de jour en jour Clark, moi qui pensait que tu n’étais qu’une petite idiote, insouciante, et naïve, tu m’as cloué le bec… En fait, tu es tout simplement irresponsable… finit elle par lâcher.

    Je ne supportait pas que l’on me juge comme cela aussi facilement. Surtout que son jugement était totu simplement basé sur le fait qu’elle ignorait totu de mon histoire. Après totu que savait elle, que j’était mère a 16 ans. Mais savait elle les conséquences qui ont ait que je e suis retrouvée en cloque, cela m’étonnerait beuaoupc. Donc dire que je suis irresponsable est vraiment pas mon cas. La personne qui a été irresponsable la dedans c’est surtout cet infâme être qui m’a mise enceinte.

    - « Et alors, j’ai une mine effroyable, je le sais. En effet tu as vu juste, ma fille ne dort pas de la nuit, mais c’est uniquement parce qu’elle a de la fièvre. Elle est malade et donc je passe mes nuits a ses cotés pour faire baisser sa température et qu’elle aille mieux. Donc si c’est cela être irresponsable pour toi et bien je voudrais bien savoir ce qu’est être responsable. C’est sur que si tu aurais été a ma place tu ne l’aurais pas garder cette enfant, mais moi vois tu je l’aime ma fille et voilà pourquoi je l’ai gardé. » Lui répondis-je.

    Puis je repris le seau d’eau, et remis en route le robinet.

[ HRPG => J'ai adoré ta réponse ^^ Et désolé si c'est long j'ai d'abord tapé sur Works ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Yaxley

avatar

Messages : 1385
Date d'inscription : 09/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: 1.Team Nathangèle 2.Team Mily 3.Team Rick, le psychopathe
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Mar 23 Aoû - 11:42

Pourquoi suis-je aussi méchante avec elle ? Cette question me trotte dans la tête depuis un petit moment déjà, depuis notre première altercation en fait. Et je dois bien avouer qu’il n’y a qu’avec Taylor que je suis comme ça, elle a le don de m’agacer rien que par sa présence, et fait ressortir tout ce qu’il y a de mauvais en moi. Dans le genre petite garce vert et argent, je crois que j’arrive à mon apogée quand je suis en sa présence. Bizarre non ?
Totalement bizarre, moi qui pensais que jamais, ô grand jamais, je ne ressemblerais à mon père, pour le coup, c’est raté ! Et je déteste être comme lui, je déteste vraiment cette facette de ma personnalité, c’est pourquoi j’essaie toujours de la dissimuler, de l’enfouir au plus profond de moi…
Je reporte alors mon attention sur la poufsouffle, qui semble légèrement contrariée par ce que je viens de lui balancer à la figure. Qui ne le serait pas ?
Je croise les bras, m’appuyant sur le lavabo d’à côté, et attend patiemment que ma camarade prenne la parole. En fait, il me tarde d’avoir des explications sur sa grossesse, et sur le pourquoi et comment de l’histoire. Après tout, je ne sais rien d’elle, mis à part qu’elle est maman d’une petite fille à seize ans, qui s’appelle Jade, et qu’elle la cache aux yeux du monde entier. Est-ce que c’était voulu ? Ou est-ce que c’était un accident ? Je pencherais plutôt pour la seconde option : A à peine seize ans, et étant en peine scolarité dans un monde qui ne tient plus qu’à un fil, il serait complètement fou de vouloir un enfant. Et puis, qui est le père ? Est-il à Poudlard, ou vit-il dans le monde moldu ?
Ma tête va exploser à force de me poser tout un tas de questions sur elle, et sur sa vie en dehors de l’école. Mais, c’est plus fort que moi, je veux savoir, même si la blondinette est mon ennemie, je ne peux m’empêcher de m’intéresser à elle, et croyez-le ou non, pas forcément pour la blesser. J’ai un cœur quand même, et la gentille Angèle n’est jamais bien loin…

Je n’ai pas le temps de plonger un peu plus dans mes pensées, Taylor ayant pris la parole, et m’expliquant sans aucune gêne, et d’un ton plutôt neutre que sa fille a de la fièvre, et qu’elle passe donc ses nuits à son chevet.
Pauvre petit bout… C’est la première chose à laquelle je pense quand enfin elle décide de se taire. J’aime les enfants, et comme la plupart des femmes, je rêve d’en avoir un jour, alors quand on me parle d’un enfant malade, ou en danger, ou quoi que ce soit, je ne peux m’empêcher d’être inquiète, et d’avoir un petit pincement au cœur. Et même si dans ce cas, l’enfant est celui de mon ennemie, je ressens exactement la même chose. Je l’ai dit un peu plus haut, l’Angèle gentille n’est jamais bien loin…
Je fronce légèrement les sourcils quand ces dernières paroles me reviennent en tête. Comment peut-elle être sûre que je n’aurais pas gardé l’enfant ? Elle ne me connait pas, ou pas assez, pour avancer de telles affirmations, et puis… Je ne sais même pas moi-même comment j’aurais agit, je ne sais pas quelle aurait été ma réaction, à qui j’en aurais parlé,…
NON, arrêtons ces pensées stupides. Il est évident que je n’aurais pas gardé l’enfant, pour la simple et bonne raison que mon père m’aurait sans doute assassiné rien qu’en apprenant que j’avais couché avec un homme. Et oui, il y a des règles chez les sang-pur, le genre de règles moyenâgeuses, qui me rendent folle, mais qui s’avèrent être très importante aux yeux de tous les parents. Entre les grands repas, une fois par semaine, où il faut absolument bien se tenir, les mariages arrangés, et toutes ces autres petites choses, les descendants n’ont pas le temps de respirer. Je n’ai pas le temps de respirer…
Au fond, Taylor a peut-être raison, je n’aurais pas gardé ce bébé, mais pas parce que je ne l’aimais pas, mais tout simplement parce que dans le monde dans lequel je vis, ça ne se fait pas…

- Quel âge a ta fille ? Un an, deux ans ? Ce qui est sûr c’est qu’à à peine seize ans, on ne peut pas être prête pour avoir un enfant ! Pire que tout, un enfant ne peut pas élever un enfant… Tu es toute la journée en cours, tu as du temps pour elle que les weekends, le soir, et un peu le midi, ce n’est pas une vie pour ton enfant ! Ce que je trouve irresponsable, c’est que tu as cru pouvoir élever cette gamine seule, dans un monde où tout s’écroule, tu n’as que seize ans Clark, ne l’oublie pas ! Et en aucun cas, je n’ai remis en cause la façon que tu as de t’occuper de ta fille, je dis juste qu’à notre âge, on a d’autre chose à faire que de changer les couches, ou donner le biberon, alors… Je ne sais pas si c’était voulu ou quoi, mais je pense que tu as fait une belle connerie, autant pour elle, que pour toi…

Mais pourquoi est-ce que je me mets en colère pour ça ? Après tout, je n’ai pas à me mêler de sa vie privée, je n’ai pas à porter de jugements sur elle, mais… Je n’y arrive pas, j’ai besoin de comprendre comment elle a pu se retrouver dans cette situation alors que tout semblait lui sourire. On dirait presque que je m’inquiète pour elle, pour sa fille, que tout cela me touche. Mais bien sûr que ça me touche, mais je suis bien trop fière pour l’avouer, c’est pourquoi, je garde ce masque de fille méchante, blessante, cruelle.
Je secoue légèrement la tête, et pose mon regard sur le seau qu’elle tient entre les mains, que veut-elle faire avec ça ? Sans vraiment réfléchir, et pointant le seau du doigt, je lui lance :


- Tu comptes me le jeter dessus pour te venger ?

Un nouveau sourire moqueur apparaît sur mon visage, tandis que mes yeux ne se détachent plus du seau remplit d’eau. Une légère boule se forme dans mon estomac, et mon cœur se met à battre plus vite, sans que je ne comprenne vraiment pourquoi. Au bout de quelques secondes, des images se dessinent dans ma tête ; Une vague, énorme, gigantesque, avance lentement vers moi, et s’apprête à m’ensevelir…
C’est avec une grande détermination que je chasse ces images de mon esprit, et que je m’empêche de reculer de plusieurs pas. Ma phobie de l’eau est toujours aussi présente, si ce n’est pas plus, et je ne peux vraisemblablement pas la contrôler. Avant, seul les grands espaces inondés comme les lacs, la mer, me faisaient peur, et j’arrivais donc facilement à passer outre : Après tout, on ne voit pas la mer tout les jours, et je ne m’approche pas du lac qu’il y a dans le parc de Poudlard. Mais aujourd’hui, tout est différent…
Sans vraiment m’en rendre compte, je viens de perdre mon sourire, et je sens plus ou moins le regard de Clark sur moi. Je lève donc les yeux vers elle, et la fixe, attendant qu’elle reprenne la parole.


{HS : J'ai beaucoup aimé ta réponse aussi! =)
Concernant le comportement d'Angèle, et bien, c'est du... Angèle xD }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor E. Clark

avatar

Mini Photo : Moi
Messages : 396
Date d'inscription : 06/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: ► Sorcière & Maman ◄
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Mar 23 Aoû - 14:12

    Alors que l’eau continuait de couler dans le seau je réfléchis a ce que je venais de dire. Après tout rien ne m’affirmait a 100 pour cent que la Serpentarde n’aurait pas gardé l’enfant mais je ne sais pas pourquoi au plus profond de moi je suis sur qu’elle ne l’aurait pas fait. C’est surement a cause de son comportement qui fait que je suis sur qu’elle n’aurait jamais pris la responsabilité de garder un petit être humain en vie et de s’en occuper. Après tout elle aurait très bien pus le faire adopter mais ca je l’ignore totalement, on ne peut le savoir que lorsque l’on est dans cette situation la. Ce n’est que quand ca nous arrive que l’on sait vraiment le choix qu’on aurait pris.

    - Quel âge a ta fille ? Un an, deux ans ? Ce qui est sûr c’est qu’à à peine seize ans, on ne peut pas être prête pour avoir un enfant ! Pire que tout, un enfant ne peut pas élever un enfant… Tu es toute la journée en cours, tu as du temps pour elle que les weekends, le soir, et un peu le midi, ce n’est pas une vie pour ton enfant ! Ce que je trouve irresponsable, c’est que tu as cru pouvoir élever cette gamine seule, dans un monde où tout s’écroule, tu n’as que seize ans Clark, ne l’oublie pas ! Et en aucun cas, je n’ai remis en cause la façon que tu as de t’occuper de ta fille, je dis juste qu’à notre âge, on a d’autre chose à faire que de changer les couches, ou donner le biberon, alors… Je ne sais pas si c’était voulu ou quoi, mais je pense que tu as fait une belle connerie, autant pour elle, que pour toi… me dit elle.

    Je voyais bien qu’Angèle me jugeait et c’était spécialement pour cela que je ne voulais absolument pas le révéler a tout le monde pour ma fille. Il est vrai qu’au départ cela a été assez difficile a tout assumer, mais après plusieurs mois j’ai réussi a m’y habitué et même si je ne vois pas Jade bien souvent, j’arrive quand même a passer du temps avec elle. Et l’avoir au château c’est déjà mieux plutôt qu’elle soit a la maison, car la je pourrais la voir encore moins souvent qu’ici. C’était pour cela que j’avais préféré avoir ma fille avec moi a mes cotés. Et elle n’est pas seule mais avec Annie qu’elle adore.

    - « En effet je n’ai que 16 ans et ne t’en fais pas pour cela je le sait très bien et je ne l’oublie pas. Je sais bien que je suis jeune mais malgré ce jeune age cela fait tout de même deux ans que je prends soin de Jade, car oui elle a deux ans. Et malgré ce petit détail qui est mon age, je sais que je peux lui donner toute l’atttention qu’elle mérite. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle est au château plutôt que chez mes parents ou de la bas je pouvais être sure que je la verrais pas avant un bon moment. J’aurais pu choisir la facilité et la laisser avec eux, mais non j’ai refusé car être loin de mon enfant était trop dur pour moi. Tout comme j’aurais pu décider d’avorter après cette fichue agression, mais encore une fois j’ai refusé. Je ne voulais pas tuer un être humain qui n’avais rien demandé lui Ce n’était pas de sa faute ce qui était arrivé et en aucun cas il devait être puni. Voila les raisons qui ont fait que j’ai gardé ma fille et qu’a présent je l’élève au château avec l’aide d’Annie, une elfe de maison très sympathique. » lui répondis-je.

    Le seau était a présent assez rempli et l’eau qui s’y trouvait était bien fraiche. Je posa donc la serviette dedans.

    - Tu comptes me le jeter dessus pour te venger ? dit elle.

    Sur ce point la elle se trompais royalement, déjà j’aurais pu me venger bien avant avec ce seau mais non car il était pour Jade. Et puis a quoi cela me servirait au final, a l’énerver encore lus. Ce n’était pas du tout mon intention, donc je ne voyais pas en quoi cela serait une bonne chose de lui lancer ce seau.

    - « Pas du tout, ce seau est pour Jade et je ne te le jetterai pas dessus. A quoi cela me servirai de me venger, puisqu’après tu sera encore plus énervée et tu pourrais tout dévoiler a mon sujet. » dis-je simplement.


[HRPG => Super réponse, j'adore Rp avec toi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Yaxley

avatar

Messages : 1385
Date d'inscription : 09/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: 1.Team Nathangèle 2.Team Mily 3.Team Rick, le psychopathe
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Jeu 25 Aoû - 11:28

Pourquoi ai-je si peur de l’eau déjà ? Un évènement durant mon enfance serait-il à l’origine de cette phobie ? Ai-je été témoin d’un accident, ou autre, impliquant de l’eau ?
Je chasse rapidement ces pensées de mon esprit, sans vraiment comprendre pourquoi je me pose de telles questions. J’ai peur de l’eau, point à la ligne. Il ne doit pas y avoir de raisons particulières, et sûrement pas l’une de celles auxquelles je viens de réfléchir. C’est stupide, insensée, et il faut absolument que j’arrête de chercher une explication à tout ce qu’il m’arrive ! Je m’agace toute seule, je deviens folle, complètement folle…
Je décide alors de reporter toute mon attention sur Taylor, qui au bout de quelques secondes seulement, reprend la parole. Je l’écoute sans broncher, essayant de garder un visage neutre, impassible, mais à l’intérieur, je passe par toutes les émotions : Incompréhension, surprise, culpabilité, colère envers moi-même, puis compassion…

- Oh…

Voilà la seule chose que je parviens à lui dire après ces quelques révélations. Je ne rajoute rien, et finis même par baisser les yeux vers le sol. A vrai dire, je m’en veux, je me sens coupable de l’avoir jugée aussi vite, car au fond, je ne connaissais pas toute l’histoire. Maintenant que je sais, je vais sûrement la regarder différemment, et peut-être me montrer un peu moins agressif… Je ne sais pas… Je suis un peu déboussolée, perdue ; Les paroles qu’elle a lancé, sans aucune gêne, m’ont sans doute un peu trop touché. Et, je suis bien obligée d’admettre qu’elle a raison sur certains points…
La jeune blonde a toujours été plus mûre que n’importe quel élève de son année, et je comprends désormais pourquoi. Après son agression, elle ne devait même pas avoir quinze ans, et pourtant, elle a gardé l’enfant, et a dû en quelques sortes devenir une femme, une maman, malgré elle. Je dois dire que je suis plutôt étonnée de voir qu’elle a su faire preuve d’autant de courage, et en plus, comme elle l’a si bien dit, elle n’a en aucun cas choisit la facilité. Je pense que peu de gens aurait été capable de ça, et la plupart des élèves, si ils étaient au courant, lui devraient un minimum de respect…Je lui dois un minimum de respect…
Je stoppe mes pensées, essayant par tous les moyens de ne pas montrer à la blonde que je me sens mal, et coupable, et stupide, et…
Non, il est hors de questions que je me rabaisse à ça, je ne dois pas montrer ce visage là, je ne dois pas devenir gentille, et ressentir de la compassion pour mes ennemis! Et pourtant, je n’arrive pas à me décider, dois-je m’excuser pour les répliques que je lui ai envoyé plus tôt, ou faire comme si tout cela ne me faisait rien? Je ne sais pas, et… Je finis par envoyer mon venin, encore une fois…


- Tu te trompes sur un point Clark, je ne suis pas énervée aujourd’hui… Mais il est vrai que si ce seau se retrouvait sur moi, je pourrai bien me mettre en colère, très en colère… Mais c’est bon, tu sembles avoir compris qu’il ne faut pas me chercher : C’est que tu deviendrais presque intelligente en fait…

Malgré toutes ces pensées qui se bousculent dans ma tête, je ne peux pas m’empêcher de lui envoyer de nouvelles méchancetés à la figure. C’est plus fort que moi, j’ai besoin de me défouler, encore et encore, jusqu’à ce que cette frustration parte, jusqu’à ce que je me sente vivante, et non ignorer de tous. Bon c’est vrai, je suis consciente que m’en prendre aux gens, et notamment à Taylor, n’est pas la bonne solution, mais c’est comme ça, je ne peux rien y faire. Attaquer pour éviter d’être blessée à nouveau, mordre pour éviter d’être mordue, se créer une carapace, porter un masque, pour cacher sa douleur aux autres… Pour l’instant, cette tactique semble marcher, mais je sais très bien qu’un seul mot, geste, ou regard de Noah, ou Lou, pourrait tout changer. Je suis capable d’être une garce seulement avec mes ennemis… Et encore…
Je lance un regard à la jeune Poufsouffle, et m’éloigne d’elle pour aller m’installer sur l’un des éléments qui meuble les toilettes des filles. Une fois assise, je regarde autour de moi, et m’aperçois que je ne suis jamais entrée dans cet endroit. Bizarre… Quoi que pas tant que ça en fait ; Il paraît qu’il est hanté par une jeune fille, un peu cinglée, connue sous le nom de Mimi Geignarde… Je n’aimerais pas forcément faire sa rencontre, il paraît qu’elle est vraiment pénible parfois…
Un petit sourire apparaît sur mon visage, et je reporte toute mon attention sur Taylor, qui semble complètement en avoir finit avec son seau et sa serviette. Je la fixe pendant quelques secondes, puis je ne peux m’empêcher de lui lancer :


- Petite question Taylor… Tu me penses vraiment capable d’aller tout dévoiler aux autres ?

Je me suis toujours posée cette question en fait. Pense-t-elle vraiment que je suis une garce à ce point ? A-t-elle encore un peu d’espoir à mon sujet ? Franchement, sa réponse m’intéresse, et je sens que dans tout les cas je vais être surprise…
Je continue à la fixer, puis repense à mes dernières paroles. Taylor ? L’ai-je vraiment appelée Taylor ? Et bien, c’est une première ! Hum… J’ai l’impression de me radoucir un peu, et cela ne m’enchante pas vraiment : Je ne veux pas que mon masque de méchanceté tombe, et dévoile la vraie Angèle, douce et gentille. Non, cela ne doit pas arriver, sinon je risque encore d’être déçue…



{Désolée d'insister un peu sur la phobie d'Angèle, mais ça fait partie de son histoire, et d'une sorte d'intrigue la concernant... Voilà =)}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor E. Clark

avatar

Mini Photo : Moi
Messages : 396
Date d'inscription : 06/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: ► Sorcière & Maman ◄
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Dim 28 Aoû - 20:34

    Après ma révélation sur ma Fille et le pourquoi je suis devenue Maman trop jeune, j'avais encore plus peur qu'Angèle ne le révèle. Et surtout je me demandai qu'elle allait être sa réaction lorsqu’elle saura vraiment toute l'histoire. Car il est simple de juger lorsqu'on ne connait pas tout, mais a présent qu’elle sait toute la vérité sur moi et sur Jade, j'attendais de savoir ce qu’elle dira.

    Et pour toute réponse la Serpentarde ne fit qu’emmètre un simple « Oh… » . Elle semblait vraiment étonnée comme qui dirait abasourdi par ce que je venait de lui annoncer. A vrai dire on n'imagine jamais qu'une élève puisse avoir vécu une telle chose et encore moins lorsque cette dernière n'en laisse rien paraître. Et c'était bien mon cas, et mon intention de ne rien laisser paraître sur ce lourd secret qui est pourtant en même temps mon plus grand bonheur.

    Ce que j'avais surtout remarqué c'est qu’elle paraissait moins énerver a présent, enfin peut être que ce n'était qu’une façade et qu'a l’intérieur ca bouillonnait et surtout contre moi.

    - Tu te trompes sur un point Clark, je ne suis pas énervée aujourd’hui… Mais il est vrai que si ce seau se retrouvait sur moi, je pourrai bien me mettre en colère, très en colère… Mais c’est bon, tu sembles avoir compris qu’il ne faut pas me chercher : C’est que tu deviendrais presque intelligente en fait… me dit elle alors.

    Il est vrai que j'avais compris une chose bien essentielle, celle qu'il ne faut jamais mettre en colère un Serpentard et encore moins un Serpentards qui connait des choses secrètes sur vous. Et donc j'avais préféré l'ignorer le plus possible mais quand je me retrouvais face a elle et bien je faisais mon possible pour rester calme et ainsi éviter qu'elle s'énerve.

    - Petite question Taylor… Tu me penses vraiment capable d’aller tout dévoiler aux autres ? me demanda t elle alors.

    Sa question me fit douter, pourtant j'ai toujours été sure et certaine qu’elle serait prête a dire mon secret a tout le monde et c'est surtout pour cela que j'ai toujours veiller a ne pas la mettre en colère. Mais a vrai dire avec cette question, cela mettait en doute mes impressions et surtout la peur que j'avais depuis qu'elle a découvert que j'avais une fille.

    - « Et bien oui j'ai vraiment cru que tu allais tout dévoiler. Mais c'est surtout parce que tu me l'as bien fait croire en fait. » lui dis-je alors.

    En effet si elle n'avais pas instaure cette" terreur " en moi par rapport a mon secret et a l’éventualité de le voir dévoiler a tous, jamais je n'aurais cru qu’elle pouvait tous dire.

[ HRPG => Pas de soucis c'est normal, et encore un +1 pour toi pour ta superbe réponse. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Yaxley

avatar

Messages : 1385
Date d'inscription : 09/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: 1.Team Nathangèle 2.Team Mily 3.Team Rick, le psychopathe
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Lun 29 Aoû - 11:26

Mes yeux balayent une nouvelle fois les toilettes de Mimi Geignarde, et je ne peux m’empêcher de me demander où est donc passé ce fantôme. D’après les rumeurs, j’ai cru comprendre qu’elle ne restait qu’ici, pleurant, se lamentant sur son sort, ce qui à la longue doit être plus que pénible. Ah les fantômes… Il y en a partout dans Poudlard, ce qui n’est pas vraiment le cas à Dumstrang, et je dois dire que je suis toujours ravie de les croiser lors de mes balades dans les couloirs du château. Quoi que… Tout dépend sur quel personnage je tombe...
Cette école de sorcellerie est remplit de mystère, de secrets, et il faut bien l’avouer, je suis curieuse, très curieuse, j’adore découvrir de nouvelles choses, de nouvelles histoires. Ma prochaine cible, cette fameuse salle sur demande, qui m’intrigue au plus haut point, et qui apparait sur aucune carte représentant le château. Bizarre… A quoi sert-elle ? Pourquoi se montre-elle que lorsque quelqu’un en a vraiment besoin ? Beaucoup de questions qui malheureusement n’ont pas encore trouvé de réponses, même si je compte bien tout faire pour parvenir à découvrir le secret de cette salle.
Je sors de mes pensées au bout de quelques petites secondes, et descend de ce qui m’a servi de fauteuil, pour commencer à faire les cents pas autour des grands lavabos se trouvant au centre de la pièce. Taylor n’a toujours pas dit un mot, et en un regard, je vois clairement que ma « petite question » l’a surprise, peut-être même fait douter. Pour être franche, c’était un peu mon intention quand je lui ai lancé cette fameuse réplique : Je voulais qu’elle réfléchisse autrement, et qu’elle se demande si l’Angèle que je lui montre quotidiennement est la vraie, ou si je joue simplement un rôle. Oui, je sais qu’une telle manœuvre est risquée, je sais que la faire douter n’est peut-être pas la bonne solution, car elle peut à tout moment découvrir que je ne suis pas aussi méchante, froide, garce, que ce que je lui laisse voir. Mais au fond, peut-être est-ce ce que je veux ? Non, c’est impossible, je ne peux pas vouloir montrer mon vrai visage à une ennemie, encore moins à une ennemie qui a peur que je révèle un secret sur elle, je perdrai ensuite toute crédibilité… Et pourtant, une partie de moi aimerait lui dire que jamais, ô grand jamais, je ne dévoilerais son secret, car je ne suis pas comme ça, je ne suis pas aussi mauvaise, et qu’au fond de moi, je la respecte pour ce qu’elle fait, ce qu’elle est. Malheureusement, une autre partie de moi, bien plus sombre, bien plus noire, persiste à croire que ne pas lui dire la vérité est la bonne chose à faire, pour me protéger, pour être sûre de ne pas me faire piéger, pour être sûre de ne plus souffrir…
Etre gentille, c’est être faible, c’est comme donner sa baguette au Seigneur des Ténèbres, et le laisser nous tuer, sans se défendre, sans rien faire pour l’en empêcher. Oui, être trop gentille, trop douce, trop sensible, trop Angèle Yaxley, peut vraiment mener à des situations compliquées, c’est pourquoi je préfère porter un masque, une carapace, avec tout le monde ou presque…
Encore une fois, seuls quelques privilégiés peuvent me voir telle que je suis, et il n’est pas difficile de deviner qui sont ces personnes : Noah L. Smith, et Lou Anderson. Même avec Arduinna je n’arrive pas à être totalement moi-même, car elle est sûre de son choix, tandis que moi, j’hésite, et j’essaie le plus possible d’éviter le sujet.
Ah, et puis, il y a aussi cette personne, qui arrive à détruire ma carapace en un regard, qui arrive à me faire fondre en un seul sourire, j’ai nommé Nathaniél Auderic! Il est la raison pour laquelle j’essaie du mieux possible de me protéger en me créant cette coquille, cette bulle de méchanceté, mais il est aussi celui qui arrive le mieux à comprendre que je ne suis pas comme ça. Compliqué… Oui, bien trop compliqué, et encore plus, quand lors d’une soirée, je baisse ma garde, je deviens la douce Angèle, je l’embrasse, puis ayant peur de mes sentiments, je le repousse, le rejette, et finit par être réellement cruelle avec lui. A trop vouloir jouer à L’Angèle méchante, on finit par le devenir? Certainement pas, sinon, je ne regretterai pas toutes mes paroles, sinon, je ne pleurerai pas tous les soirs en pensant à lui, sinon, je…
La voix de Taylor me fait sortir de mes pensées, et je dois dire que c’est un soulagement car tout se chamboule dans ma tête, je ne sais même plus qui je suis réellement, c’est grave… Je me tourne vers la jeune blonde, et la regarde fixement, encaissant ses propos sans broncher. Je ne m’étais pas trompée, elle doute vraiment, et semble croire que cette simple question fait de moi quelqu’un d’inoffensif. Manque de chance pour elle, c’est le bordel dans mon esprit, le bordel dans mon cœur, le bordel dans ma vie, et je ne supporte pas ça… J’ai vraiment besoin de me retrouver, ou plutôt de retrouver cette facette de ma personnalité, qui semble me jouer des tours en ce moment.


- Ce que tu peux être naïve et stupide Clark ! Je vais dévoiler ton secret, un jour ou l’autre, pas à cause de toi, ou de tes agissements, mais simplement parce que je suis une verte et argent… Je suis méchante, je manipule les gens, je joue avec eux, et malheureusement pour toi, tu es mon jouet préféré…

Cracher mon venin, retrouver mon côté dur, froid, agressif, j’en avais réellement besoin, et encore une fois, c’est Taylor qui en fait les frais : Elle n’est jamais là au bon moment en fait… Aujourd’hui, j’ai tout simplement besoin de me prouver que je ne suis pas fragile, que je suis bel et bien une garce, et qu’à tout moment, je peux enterrer la douce Angèle, la faire disparaître, et ne garder que le côté sombre de ma personnalité.
Je dévisage la poufsouffle, et avant même qu’elle n’ait pu répondre, j’éclate d’un petit rire moqueur, et en rajoute un couche.


- Sérieusement Clark, t’as quand même pas cru que je pouvais faire partie des gentils ?!


Rectification, je fais partit des gentils, mais j’essaie tant bien que mal de me prouver le contraire, j’essaie de me montrer forte, pour cacher la douleur, la souffrance. Il a fissuré ma carapace, Taylor va me servir de souffre-douleur pour la reconstruire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor E. Clark

avatar

Mini Photo : Moi
Messages : 396
Date d'inscription : 06/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: ► Sorcière & Maman ◄
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Sam 17 Sep - 18:21

    Je ne comprenais plus du tout Angèle Yaxley en ce moment même, en effet elle ne cessait depuis qu'elle a su mon secret de me faire penser qu'elle le dévoilerai. Et a force, moi même j'y croyais dur comme fer, mais la elle me demandais si je pensais vraiment qu’elle révélerai un jour ce fameux secret.

    Je dois avouer que je n'y comprenais plus rien, mais bon il faut aussi avouer que je n'ai jamais compris, ni chercher a comprendre Miss Yaxley.

    - Ce que tu peux être naïve et stupide Clark ! Je vais dévoiler ton secret, un jour ou l’autre, pas à cause de toi, ou de tes agissements, mais simplement parce que je suis une verte et argent… Je suis méchante, je manipule les gens, je joue avec eux, et malheureusement pour toi, tu es mon jouet préféré… me dit elle alors.

    Puis elle se mit a rire, ce rire que je qualifierai de Rire a la Angèle, un rire moqueur mais aussi froid.

    - Sérieusement Clark, t’as quand même pas cru que je pouvais faire partie des gentils ?! finit elle par dire.

    Et c'était reparti avec le " Clark ", dire qu'il y a a peine dix minutes elle m'avait appelé par mon prénom. Je ne pense pas que ça arrivera de sitôt. Mais bon j'ai comme qui dirai l'habitude avec le temps. Et faut aussi avouer que jamais je ne pourrais imaginer la Vert et Argente chez les Gentils, c'est complètement impossible pour moi.

    - « Je n'ai jamais avouer que tu faisais parti des Gentils tu sais, et même si tu viens de m'avouer que tu dévoilerai mon secret, je m'en doutais vois tu. En effet on ne peut être a Serpentard et garder un secret aussi grand que celui ci sans le dévoiler a un moment donner. Je suis qu'au fond cela te ronge de ne pas le dire, et que tu n'as qu’une hâte, que je franchisse la limite pour qu'enfin tu puisse tout raconter a mon sujet. » lui dis-je alors.

HJ => Désolé du retard, j'espère que ca ira ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Yaxley

avatar

Messages : 1385
Date d'inscription : 09/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: 1.Team Nathangèle 2.Team Mily 3.Team Rick, le psychopathe
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Mar 27 Sep - 11:33

Je ne sais pas quelle heure il est, et pour tout dire, je m’en fiche un peu. Les cours de cet après-midi ne m’intéressent guère, et même si j’arrive en retard à l’un d’eux, cela ne me dérangera pas du tout. Ah, que le temps fait changer les gens, et leur vison des choses… Il y a quelques mois, je n’aurais pas été capable de penser une chose pareille, je n’aurais pas été capable d’arriver en retard à un cours, et encore moins d’en sécher un, mais aujourd’hui, tout est différent ; Je me fiche pas mal d’aller en classe ou non, je me fiche pas mal de ce que me disent les professeurs, je me fiche pas mal de tout, en fait.
La seule chose qui m’importe vraiment, c’est comment ne plus penser à lui, à nos moments ensembles, et surtout, comment me changer les idées. Certains, ou certaines, comme Hermione Granger, vous diront que le travail, et les leçons sont la meilleure solution, mais je ne suis pas de cet avis, pas du tout. Je m’ennuie lorsque je suis en cours, je ne suis pas concentrée, et mon esprit est ailleurs, complètement ailleurs. Pour dire vrai, toutes mes pensées sont tournées vers lui, je ne peux m’empêcher de me poser des questions, de me remettre en cause, et cela fait mal, beaucoup trop mal. Alors, il est évident que certains jours, je préfère naviguer dans le château, ou rester sous ma couette plutôt que d’aller me faire du mal gratuitement dans une salle de classe…
Enfin, si je veux réussir mon année, il va peut-être falloir que je me ressaisisse d’urgence, même si il est vrai qu’en ce moment, je sens une petite amélioration, vraiment petite…
Je sors de mes pensées quand Taylor se met à parler, sûre d’elle, me fixant intensément. Je ne peux m’empêcher de sourire quand j’entends ses paroles ; Décidément, elle ne comprend rien, ou peut-être le fait-elle exprès ? Je ne sais pas, mais en tout cas, elle a le don de m’agacer au plus haut point… Elle est persuadée que je la juge parce qu’elle a un enfant à seize ans, et c’est peut-être le cas, mais elle, que fait-elle à cet instant ? N’est-elle pas en train de me juger ? N’est-elle pas en train de mettre tous les Serpentards dans le même panier sans connaître la moitié des élèves de cette maison ? Non mais franchement, cette fille ose faire la leçon de morale aux autres, alors qu’elle-même n’est qu’une pauvre idiote qui juge les gens sans les connaître, qui croit tout savoir de la vie, des intentions des autres, alors qu’en réalité, elle ne sait rien !
Oups… Je crois que je viens de péter un câble en direct… Il faut que je me calme, vraiment, sinon toute cette histoire va mal finir, vraiment mal finir. Et puis dans un sens, j’ai un peu cherché à ce qu’elle me dise ça, je l’ai poussé à bout, en lui faisant croire que j’allais dévoiler son secret, puis non, et puis si… Mais, en toute honnêteté, je ne pensais pas qu’elle serait aussi naïve, et qu’elle tomberait dans le piège à chaque fois : Elle en devient presque ennuyeuse tellement elle avale tout ce que je dis…
Au bout de quelques secondes, je décide enfin de reprendre la parole, pour faire comprendre à Taylor que je ne veux plus parler de ça avec elle.

- Encore une fois, tu n’as rien compris Clark… Et je suis fatiguée de devoir t’expliquer les choses, ou de me répéter sans cesse, alors… Laisse tomber…

Je lui jette un petit sourire moqueur, et avance d’un pas détaché jusqu’à la porte, que j’ouvre en essayant de faire le moins de bruit possible. Oui, je pars, je m’en vais, je la laisse plantée là, avec son seau d’eau, sans un mot de plus. Elle m’agace, elle m’énerve, j’ai presque envie de la secouer comme un prunier pour qu’elle réagisse enfin… Taylor Clark vit complètement dans son monde : Les Serpentards sont tous des méchants, et les petits Poufsouffles sont leurs victimes… Pff, n’importe quoi ! Elle ne cherche même pas à regarder par-dessus cette barrière, par-dessus toutes ces bêtises liées aux maisons… Elle m’énerve !
Je pousse un soupire, et regarde si le couloir est désert, mais manque de chance, Rusard est encore là, en train de punir un pauvre petit poufsouffle (décidément, tous des victimes ceux-là) de se trouver à cet étage à cette heure-là. Je lance un regard furieux à Rusard, qui ne me voit même pas, et referme la porte d’un mouvement rapide. Je me tourne alors vers la jeune blonde, qui me regarde sans comprendre, et finit par lâcher, d’un ton agacé :


- Rusard est encore dans le couloir… Pff cette espèce de crétin ne cherche qu’une seule chose : Punir les élèves, même s’ils ne sont pas en faute…

Je ferme les yeux pendant quelques secondes, tentant de me calmer du mieux que je peux. Taylor, elle, est toujours silencieuse, et soyons honnête, ce n’est pas plus mal… Au bout de quelques minutes, je repars m’asseoir sur l’élément contenant des torchons et autres linges de maison, puis croise les jambes, avant de me remettre à fixer la jeune blonde. Un nouveau sourire apparait sur mon visage, et je ne tarde pas à lâcher ces quelques mots :

- Bon, vu qu’on est coincée ici jusqu’à la sonnerie, j’imagine qu’on va devoir se supporter, alors, autant essayer d’avoir une conversation civilisée… Ne prends pas ça pour une trêve, car je déteste les trêves, et tout ce qui y ressemble ; On va juste dire qu’on essaie de ne pas s’entre-tuer, ok?

Je sais qu’il y a à peine cinq minutes, je voulais m’acharner sur cette pauvre Taylor Clark, je voulais qu’elle m’aide à reconstruire ma carapace, mais finalement, j’ai changé de plan : Passer une heure entière dans cet endroit pourri va être assez insupportable, sans qu’en plus, j’en rajoute une couche en ne lâchant pas d’une semelle la poufsouffle, en la couvrant d’insultes, ou en lui faisant peur. Certes, cela pourrait être drôle, et je suis sûre que certains de mes camarades serpentards ne se gêneraient pas pour lui faire vivre un enfer, mais je ne suis pas comme ça. Je n’ai jamais été comme ça pour tout dire… Une gentille Serpentard ? Oui, c’est ce que je suis, mais Clark ne fait pas partie de mes proches. Elle ne connait donc pas cette facette de ma personnalité, elle ne connait pas la vraie Angèle, en fait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor E. Clark

avatar

Mini Photo : Moi
Messages : 396
Date d'inscription : 06/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: ► Sorcière & Maman ◄
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Sam 22 Oct - 13:51


Angèle & Taylor
« Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... »

SweetieBay ©

Je ne comprenais plus rien au comportement de la Serpentarde, en effet depuis qu’elle connait mon secret elle ne cesse de me faire peur en me jurant qu'un jour elle dévoilera ce secret et puis elle me dit qu'elle ne le fera pas, et revient sur sa décision Cinq minutes plus tard. Qu’elle se mettes d'accord et fasse son choix une bonne fois pour toute ça m’arrangerai vraiment mais on dirai que ce n'est pas près d'arriver. Et en ce moment la seule chose que je désire c'est pouvoir aller dans le studio rejoindre ma fille pour lui faire descendre sa température, chose impossible tant que je suis ici.

- Encore une fois, tu n’as rien compris Clark… Et je suis fatiguée de devoir t’expliquer les choses, ou de me répéter sans cesse, alors… Laisse tomber… lança t elle avec un petit sourire moqueur.

Puis je la vois se diriger vers la porte, enfin elle partait. J'allais pouvoir a mon tour sortir d'ici mais malheureusement pour moi, Angèle revint vers le centre des toilettes. Pourquoi avait elle encore une fois changer d'avis, je l'ignorais.

- Rusard est encore dans le couloir… Pff cette espèce de crétin ne cherche qu’une seule chose : Punir les élèves, même s’ils ne sont pas en faute…

Enlala il n'aurait pas pu être ailleurs ce lui la. Enfin bref il faudra donc que je restes encore ici. J’appréhendais cette décision car je ne savais pas si elle allait encore m'insulter ou trouver une autre façon de passer ce temps avec moi.

- Bon, vu qu’on est coincée ici jusqu’à la sonnerie, j’imagine qu’on va devoir se supporter, alors, autant essayer d’avoir une conversation civilisée… Ne prends pas ça pour une trêve, car je déteste les trêves, et tout ce qui y ressemble ; On va juste dire qu’on essaie de ne pas s’entre-tuer, ok? dit elle alors.

Cette décision était parfaite, cela m'éviterai de devoir encore supporter ces insultes et autres paroles. Et on devrait pouvoir réussir a tenir pendant une heure.

« Cela me va totalement. En espérant que Rusard ne soir pas encore la tout a l'heure,sinon on ne pourra pas sortir d'ici. Déjà Mimi Geignarde n'est pas la, ce qui est étrange d'ailleurs mais bon.» répondis-je.

En effet en temps normal ce fantôme était toujours la, mais aujourd’hui j'avais l'impression qu’elle avait déserté le lieu de sa mort.





Dernière édition par Taylor E. Clark le Ven 27 Avr - 22:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angèle Yaxley

avatar

Messages : 1385
Date d'inscription : 09/05/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: 1.Team Nathangèle 2.Team Mily 3.Team Rick, le psychopathe
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   Lun 7 Nov - 12:45

Taylor E. Clark, ou la jeune fille la plus naïve que je connaisse. Peut-être la plus gentille aussi. Quoi que… Iliana Evans est pas mal dans son genre aussi, toujours à vouloir sauver le monde, toujours à vouloir me réconcilier avec Nathaniél, toujours à vouloir faire le bien autour d’elle. Mon dieu, ce que ça doit être fatiguant à force ; C’est sans doute un travail à temps plein…
Bref, je m’égare là. Qu’est-ce que je disais déjà ? Ah oui… Taylor est peut-être une gentille fille, et je suis certaine que si je faisais un effort pour mieux la connaître, la découvrir, je l’apprécierais. Ou pas. J’en sais rien en fait : Je me suis toujours dit qu’entre deux personnes, soit ça passait, soit ça cassait, et sans l’ombre d’un doute, entre Clark et moi, ça casse. Et pour être franche, cela ne me dérange pas plus que ça, je me fiche complètement d’avoir une ennemie, du moment qu’elle me déteste pour ce que je suis vraiment, et non pas seulement à cause d’une facette de ma personnalité. C’est bien là que se trouve le problème en y réfléchissant bien, Taylor ne me connaît pas vraiment, et elle ne m’aime pas, elle me juge. Bon ok, j’avoue que c’est moi qui ai voulu cette situation, mais je dois dire que maintenant cela m’agace plus qu’autre chose. Parfois, j’ai envie de la secouer et de lui crier que je ne suis pas seulement cette serpentard sûre d’elle, méchante, manipulatrice, et je ne sais quoi d’autre, mais aussi une jeune fille, qui a ses problèmes, et qui doit faire avec, une jeune fille comme les autres. Là, elle pourrait continuer à me détester, à me juger, à dire ce qu’elle veut, mais au moins, elle aurait toute les cartes en mains. Encore faut-il que je veuille lui montrer la vraie Angèle, autant dire que ce n’est pas gagné. Je suis bien trop bornée, et en ce moment, j’ai eu ma dose de déception après avoir montré qui j’étais vraiment…

Bon, je crois que je suis carrément en train de divaguer là. Je suis complètement perdue dans mes pensées, et c’est à peine si j’entends le début de la phrase que prononce Taylor. Je me ressaisis assez rapidement, et pose mes yeux chocolats sur elle, essayant du mieux que je peux de me concentrer sur ses dernières paroles. La jeune poufsouffle me parle du fantôme qui habituellement hante cet endroit : Mimi Geignarde. Bien sûr que j’ai déjà entendu parler d’elle, mais je ne l’ai jamais vu, encore heureux : D’après certains de mes camarades, elle est absolument insupportable. Je décroise mes jambes, et les laisse balancer dans l’air, avant de regarder autour de moi. En effet, l’endroit semble désert, aucun fantôme à l’horizon…
Je pousse un petit soupire, et reprend la parole d’un ton détaché :


- Heureusement qu’elle n’est pas là, on m’a dit qu’elle pouvait parfois être complètement cinglée, presque hystérique. D’ailleurs, pour rester cloîtrée dans des toilettes, il faut carrément être fou, non ?

A peine ai-je finit ma phrase, qu’un hurlement retentit dans une cabine non loin de moi. Je sursaute légèrement, et porte directement mon attention sur l’endroit d’où provient le bruit. Avant que je n’aie pu aller voir ce qu’il se passait, un second hurlement, ou gémissement, se fait entendre, suivit d’un énorme « plouf »…
C’est à ce moment que je comprends ce qu’il se passe, je me tourne alors vers Taylor, et hausse les épaules, en disant :


- Je crois que j’ai vexé cette chère Mimi… Mon dieu, je suis horrible, je fais même pleurer les fantômes. Honte à moi…

Je ne peux m’empêcher de lâcher un petit rire, puis je lève les yeux vers le plafond. Je ne suis vraiment pas croyable ; En ce moment, rien ne me touche vraiment, du moins, c’est ce que j’essaie de faire paraître, et cela marche plutôt bien. Enfin, je dois bien avouer que sur ce coup, je ne fais pas semblant : Le fait que Mimi Geignarde plonge dans ses toilettes, pour atterrir je ne sais où, ne me touche pas, au contraire, cela a plutôt tendance à me faire rire.
Je passe une main dans mes longs cheveux bruns, et finit par regarder Taylor qui n’a pas bougé d’un pouce. J’ai bien l’impression que rester avec moi est un peu un calvaire pour elle, surtout si sa fille est malade, mais bon, je n’y suis pour rien, pour une fois… Mais, il est vrai, que je compte bien profiter de son savoir sur Poudlard et ses cachettes secrètes, et ses pièces secrètes, et ses secrets en général. J’adore fouiner un peu partout pour découvrir de nouvelles choses, mais malheureusement, le château de Poudlard est un vrai labyrinthe, avec les escaliers qui bougent, les personnages des tableaux qui courent de cadre en cadre, et j’en passe.


- Dis-moi Clark, toi qui es là depuis longtemps, tu dois assez bien connaître Poudlard non ? Tu peux me parler de la Salle sur Demande ? Elle existe ? Comment vient-elle à nous ?

Pour tout dire cette salle m’a toujours beaucoup intrigué, et depuis un petit moment, je la cherche, je me renseigne sur elle, sans jamais rien trouver. C’est assez frustrant, c’est vrai, car cette salle pourrait devenir mon endroit préféré, notamment pour faire la fête…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les masques tombent, les surprises sont au rendez-vous... ( Taylor et Angèle )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand c pas les crampes ce sont les insomnies
» La Pallice
» cours d'accouchement
» RDV GYNECO APRES ACCOUCHEMENT ?
» Retrait du stérilet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Mortes :: Poudlard - Intérieur du Château :: 2ème Etage :: Toilettes de Mimi Geignarde-
Sauter vers: