Les Ténèbres envahissent les Lumières. Univers d'Harry Potter
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bonjour. Le forum déménage. On vous attends http://forbiddenforest.forumactif.org

Partagez | 
 

 La naissance des Cupidons... [pv Iliana E. Evans]

Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Lowel-Smith

avatar

Mini Photo :
Messages : 212
Date d'inscription : 19/07/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial:
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: La naissance des Cupidons... [pv Iliana E. Evans]   Lun 22 Aoû - 11:32

Noah s’était levé d’humeur maussade, l’état de son amie n’était pas au beau fixe et ça se répercutait sur le caractère du jeune homme. Il était descendu dans la salle commune cherchant des yeux son amie qu’il ne trouva pas, il alla demander aux filles si elle était toujours dans le dortoir ce à quoi elles répondirent par la négative. La journée commençait bien. Ironie quand tu nous tiens. Le jeune homme ne voyait plus aucune raison de rester dans sa salle commune et prit la direction de la grande salle où, là encore, Angèle était aux abonnés absents. Il fit acte de présence grommelant un vague « bonjour » à sa petite fée puis après avoir mangé trois bouchées de son petit déjeuner quitta la salle. On était samedi matin et il n’avait strictement rien à faire. Noah sortit dans le parc pour trouver une occupation qui lui ferait oublier qu’il n’avait pas vu Angèle de toute la matinée.

Ses pas l’avaient conduit jusqu’au terrain de quidditch où l’équipe de Poufsouffle terminait son entrainement, si sa mémoire ne lui faisait pas défaut c’est dans cette maison que se trouvait Iliana Evans. Le jeune homme n’avait aucun intérêt pour la jeune fille mis à part que celle-ci avait répliqué lorsque Noah s’était moqué d’elle à la suite d’une de ses nombreuses gaffes. Oui il l’avait mérité, mais jamais il n’aurait pensé qu’une gentille Poufsouffle puisse avoir des répliques acerbes dans son répertoire. Force était de constater que c’était le cas pour Iliana Evans. C’est ainsi que se passa leur première rencontre. La suivante fut encore moins sympathique pour Noah, en effet la « gentille » Iliana l’avait coincé dans un couloir et l’avait énergiquement grondé parce qu’il avait couché avec Angèle. Le jeune homme en était resté comme deux ronds de flan et il n’avait même pas pensé à répliquer.

Se remémorant ces épisodes, il se surprit à penser à la blondinette et il espérait que leur prochaine rencontre serait moins musclée. Et s’il se souvenait bien la jeune fille faisait partie de l’équipe de quidditch. Peut être pourraient-ils discuter comme des gens civilisés cette fois-ci… finalement non, Noah était vraiment trop préoccupé par l’état de son amie. Il replongea dans ses réflexions, il fallait qu’il trouve un moyen de redonner le sourire à Angèle et pourquoi pas de faire en sorte qu’elle et Auderic se réconcilient. Il était tellement absorbé dans ses pensées qu’il ne vit pas la jeune fille qui de dirigeait vers lui, il ne comprit pas non plus ce qui lui arrivait quand il se retrouva le cul par terre en face d’Iliana. Etrangement, cette fois-ci, la chute ne le fis pas rire, au contraire. Noah pesta sur les journées qui commencent mal, les meilleures amies qui font la tête, les gardes-chasses qui ne comprennent rien à l’amour, les journées qui continuent mal… autant dire que notre cher serpentard n’était pas dans son assiette ce jour là. Noah se releva et tendit la main à la jeune fille pour l’aider à se lever à son tour.

« Désolé, je ne regardais pas où j’allais. Ça va ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iliana E. Evans

avatar

Mini Photo :
Messages : 82
Date d'inscription : 25/07/2011

Votre Sorcier
Rang Spécial: boulette-en-chef, sauveuse de l'humanité, Cupidon officielle de l'école, meneuse du mouvement Bisounours de Poudlard, porte-parole de la Résistance-secrète-pas-secrète, VFV, dirigeante du club des Amateurs de Massue, et de celui
Vie Sociale:
Particularité:

MessageSujet: Re: La naissance des Cupidons... [pv Iliana E. Evans]   Sam 3 Déc - 19:05

« Outch ! »

La tête dans les nuages. C’était bien le cas de le dire.
Iliana Evans, juchée sur son balai, encaissa le coup dans un grognement de douleur avant de lever le pouce vers Callie, la félicitant pour son tir redoutablement bien ajusté. Oh, certes, elle aurait sans doute pu l’éviter, dans d’autres conditions. L’esquive avait toujours été son point fort… Mais actuellement, Lili n’avait pas la tête à jouer au Quidditch, pas plus qu’elle ne l’avait à se concentrer sur ses cours.

C’était comme ceci depuis le début de la semaine. A plusieurs reprises, les professeurs l’avaient interrogé, et avaient semblé consternés de constater qu’elle ne détenait pas la réponse à leur question. Ils avaient mis cela sur le compte de la fatigue, en voyant ces grosses cernes sous les yeux de la blondinette. Elle devait probablement trop travailler, et oublier de se reposer, semblaient-ils songer.
La vérité n’était finalement pas si lointaine que ça. Non, Lili n’avait quasiment pas fermé l’œil de ces dernières nuits. Mais pas parce qu’elle planchait sur son devoir de potions ou encore parce qu’elle s’exerçait à jeter un quelconque sortilège. Pour être honnête, la cause de cette insomnie répétitive n’avait même strictement rien à voir avec les cours. Au contraire, elle avait récemment pris l’habitude d’abandonner ses devoirs très rapidement, les laissant inachevés et les fourrant vivement dans son sac alors que la salle commune des Poufsouffle était encore pleine à craquer. Elle avait ensuite rapidement regagné son dortoir, s’était couchée, sans toutefois parvenir à trouver le sommeil. Un doux rituel qui perdurait depuis une demi-dizaine de jours.

Tout ça, c’était de sa faute, ou plutôt de leur faute, à eux tous. Oui, à cause d’eux, elle avait passé sa matinée à somnoler, affalée sur la table de la Grande Salle ou errant telle une désoeuvrée à travers les couloirs de l’école. Et maintenant, voilà même qu’elle se prenait un Cognard de plein fouet, ce qui n’était pas franchement fait pour arranger son humeur.
Lèvres pincées, un brin agacé, la demoiselle fit décrire une large courbe à son balai. Elle voulut s’emparer du Souaffle, mais celui-ci lui échappa des mains alors qu’elle l’avait à peine frôlé. Cet échec tout aussi cuisant que lamentable faillit lui arracher des larmes de consternation. Callie sembla juger fort judicieusement qu’il était inutile de poursuivre l’entraînement et donna donc l’autorisation à ses joueurs de regagner les vestiaires. L’air maussade, Lili se dirigea en piqué vers le sol, atterissant brutalement – et tout ceci en soulevant une sublime flaque de boue. Oui, car en prime, le climat était aussi désastreux que son moral. Pathétique.
Au bord de la crise de nerfs, elle ne préféra pas attendre ses coéquipiers et mit précipitamment pied à terre en s’essuyant le visage, rendu crasseux par la boue et la pluie. Bien trop occupée pour regarder où elle allait, elle ne se rendit pas compte qu’elle fonçait droit sur quelqu’un – et par conséquent, pas plus que ce « quelqu’un » n’était autre que Noah Smith.

Ah, Noah Smith. Un Serpentard de son année. Un Serpentard qui, lors d’une de ses inombrables gaffes, avait eu le malheur de ricaner un peu trop fort face à cela. Iliana, apparemment déjà dans un mauvais jour à l’époque, avait répliqué véhémment, bien décidée à ne pas se laisser marcher sur les pieds. Elle avait ainsi, de par son audace, cloué net le bec du fameux blondinet.
La dernière fois où elle lui avait adressé la parole remontait à quelques jours auparavant seulement. La demoiselle l’avait coincé au détour d’un couloir et l’avait grondé – oui, littéralement grondé - parce qu’il était une des causes principales de ses soucis. Oui, car s’il n’avait pas couché avec Angèle, Lili n’aurait en toute logique pas eu à dissuader Nathan de le tuer pour ce geste. Pas plus qu’elle n’aurait à le surveiller de façon quasiment perpétuelle pour s’assurer qu’il ne passait pas à l’acte. Quelle histoire compliquée.
Enfin soit. Le choc fut bien entendu inévitable… et terrible, puisque les deux jeunes gens atterirent sur les fesses – et, tout naturellement, Lili trouva le moyen de tomber dans une flaque de boue. Pathétique, soupira-t-elle à nouveau. Après s’être répandue en consternations sur son état, elle leva les yeux vers son ‘agresseur’ et… - mais non qu’elle ne lui sauta pas au cou pour l’étrangler, enfin ! – se sentit subitement envahie d’une profonde lassitude. La colère s’était estompée en une fraction de seconde à peine, dès lors qu’elle avait croisé le regard du jeune homme. Un jeune homme qu’elle n’avait cesse de rabrouer.
Pourtant, actuellement, elle n’avait guère la tête à ceci. Se sentant soudainement très lasse, elle avait pour seul souhait de regagner le cachot qui servait de salle commune aux Poufsouffle, enfiler des habits chauds et s’enfermer dans son dortir pour… pour écrire, tiens. Ça la défoulerait. Ou taper sur son oreiller en hurlant, encore mieux.
Ainsi, la demoiselle s’égara quelques instants en rêverie, ignorant donc royalement la main tendue de Noah, visiblement désireux de l’aider à se relever. Elle revint subitement sur Terre, songeant au passage que, tiens donc, il ne s’était pas moqué d’elle cette fois, son sermon aurait-il porté ses fruits ? mais aussi et surtout qu’il avait l’air tout aussi abattu qu’elle. Une vague de déprime frapperait-elle Poudlard ? Retenant une mimique ironique, elle attrapa la main du jeune homme et se releva lentement, l’esquisse d’un sourire reconnaissant sur les lèvres.

« Désolé, je ne regardais pas où j’allais. Ça va ? »

Alors occupée à s’épousseter pour la énième fois depuis le début de l’entraînement, la demoiselle prit un certain temps à répondre. C’était qu’à force, il allait finir par la croire lente d’esprit.
En réalité, elle réfléchissait à sa réponse. Peut-être que le jeune homme s’attendait à être à nouveau victime d’une gueulante de sa part, mais Lili n’avait pas le cœur à protester à propos de quoi que ce soit. Elle haussa alors les épaules avec une petite moue et lança d’un ton laissant tout de même, et ceci en dépit de ses efforts, transparaître quelques petites traces d’accents désespérés : « C’est pas grave, moi non plus de toute manière. » Puis elle soupira à nouveau. Non, ça n’allait pas. Vraiment pas. Mais tant pis. Elle se colla donc avec grande application un sourire factice sur le visage et prit des intonations joyeuses un peu trop travaillées pour être honnêtes avant de répondre au blondinet.

« Bien sûr que oui, ne t’inquiètes pas ! Je suis juste… trempée jusqu’aux os… et je pense que j’ai une côte vilainement endommagée grâce à ce gentil Cognard, mais sinon, je vais parfaitement bien, oui ! »

Se rendant compte qu’elle passait légèrement pour une hystérique socialement inadaptée sur les derniers mots de sa phrase, elle conclut ceci avec le sourire le plus rayonnant possible qu’elle ait dans sa panoplie – assorti bien entendu de l’indispensable haussement d’épaules innocent – tout en se sentant parfaitement ridicule. Puis, dans un soucis pressent de rattraper cette maladresse, elle ne put s’empêcher de demander « Et toi ? » sur un ton toujours aussi… ilianesque.

[Hallejuah! 8DD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La naissance des Cupidons... [pv Iliana E. Evans]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (M) CHRIS EVANS ≈ you keep me hangin' on.
» (M) CHRIS EVANS ⊱ L'amour n'a pas d'âge
» Luke Evans - Mari, époux
» présentation d'Emilie Aurore Evans Antheos
» La musique sur grand écran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Mortes :: Poudlard - Extérieur du Château :: Le Terrain de Quidditch-
Sauter vers: